Jeux de Figurines en Région Centre, voir plus loin...

Regroupement des joueurs de Figurines en région Centre et à proximité
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 [idéologie du zoby] Le coloriage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Dorfl
Grand Maître suprême du Flood
avatar

Nombre de messages : 572
Age : 31
Localisation : Orléans
Date d'inscription : 05/03/2010

MessageSujet: [idéologie du zoby] Le coloriage   Mar 24 Mai 2011 - 12:44

Salut à tous !

Sur le warfo, j'ai pu lire un article sur le "coloriage" de figurines. Je sais que certains ici vont hurler, se rouler par terre en s'arrachant les cheveux mais j'avais envie de connaître l'opinion des centristes sur la question. Je vous copie colle le post [Lien]de slagash le Lascif qui lui même l'a lu depuis un blog [Lien].

Ce que j'en pense : A priori, je compte essayer cette approche pour les grandes séries de figurines. Je me suis mis à mes 60 guerriers nécrons, ben en suivant les recommandations de ce texte, c'est incroyable, même par tranche de 30-45 min de peinture, j'ai l'impression d'avancer !

Bonjour à tous.
J'ai lu il y a des ça quelques semaines maintenant cet article ô combien intéressant sur le [url="http://psilete.canalblog.com/"]blog du Psilète[/url] et je pense qu'il peut en intéresser plus d'un.

Je vais à l'essentiel, voilà donc l'article en question :

Testament

J'ai terminé mon "testament" sur le coloriage d'armées, parce qu'on en a parlé ce week end. Il est là, mais je le reproduis ici pour commentaires éventuels, sans oublier la licence qui autorise à le reproduire à condition de citer la licence.

Ce qui suit est un article de [url="http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/"]walktapus licensed under a Creative Commons Attribution Share-Alike 3.0 License.[/url]

C'est long et il n'y a pas de photo.
Colorier des armées

La peinture est trop importante pour la laisser aux peintres.

INTRODUCTION

Ces quelques pages présentent une grande philosophie (comprendre des idées personnelles en vrac) et des méthodes (comprendre des exemples tatonnants) pour la peinture rapide d'armées. L'objectif n'est pas de gagner un concours mais d'obtenir quelque-chose de présentable dans le temps le plus court possible. Le net et les librairies regorgent de conseils et de méthodes donnés par des gens tout à fait talentueux qui peignent leurs figurines une par une pour... les mettre dans une vitrine. Si vous avez cent ou deux cents figurines à peindre, si vous avez envie de pouvoir les jouer un jour (pas trop lointain le jour), et puis surtout s'il y en a deux cents qui vous attendent pour le projet suivant, et puis encore deux cents pour le suivant, et ainsi de suite, si vous amassez du plomb quatre fois plus vite que vous ne le peignez, autrement dit, si vous êtes un figurinolique pathologique comme moi et comme beaucoup, alors ces pages pourront peut-être vous aider. (oui, enfin, qui sait ?)

Partant du principe qu'une figurine peinte est aussi utile qu'une figurine sur laquelle on a peint, on n'abordera pas ici la peinture sur figurine, ni même la peinture de figurine, mais en toute modestie, le coloriage d'armées. Ce wiki présente donc des conseils donnés par un peintre tout à fait moyen à d'hypothétiques personnes réceptives, qui partageraient, même à temps partiel, la philosophie "il faut peindre pour jouer" et pas "il faut jouer pour peindre". De plus il est dédié à toutes les échelles de figurines de jeu, et pas seulement au 28mm (je le mets en pratique sur du 6mm, 15mm, 20mm et 28mm).

Le maître mot ici est rendement. Peindre vite. Peindre efficace. Atteindre un niveau de rendu de l'armée satisfaisant en oubliant le rendu individuel des figurines, qui ne sert pas à grand chose. Ce n'est pas une incitation à la laideur sur les tables. La beauté d'une armée peut sortir de l'harmonie de la masse, et puis la beauté de la table de jeu prise dans son ensemble est peut-être un idéal encore supérieur à atteindre.

PREPARATION MENTALE


Le coloriage rapide d'armée, c'est avant tout une question d'état d'esprit. L'adhésion à tout ou partie des notions exposées ici peut être un moyen d'y parvenir.

Dans le désordre...

Nos amis sont nos ennemis

Pour accepter n'importe quel conseil de peinture, la seule chose qui compte, c'est le contexte. Le conseiller propose-t-il de peindre une armée ou une figurine ? A-t-il jamais peint une armée ? En combien de temps ? En combien de temps peint-il une figurine ? Une armée ?

La question qui les résume toutes : ses conseils, c'est pour des séries de combien de figs ?

Et aussi... qu'a-t-il à "vendre" ???

D'ailleurs, qu'ai-je à "vendre" ? ... ?

Vision d'ensemble

Quand on regarde une armée, on regarde une armée. L'ensemble, ou des groupes de dix ou vingt figurines. Et à une distance d'un mètre ou plus. C'est ça qu'on peint. Une armée. Pas des figurines. Que des gens regardent les figurines de près si ça leur chante. Le rendu individuel ne fait pas partie du cahier des charges du colorieur d'armée.

Or quand on peint, malheureusement, on est dans la situation du gros lourd (autrement dit vous et moi, mais pour la clarté de cet exposé, ce sera l'autre, le wargameur moyen) qui prend une figurine entre ses doigts crochus pour l'approcher de ses yeux chassieux, et pas dans celle du joueur honnête qui regarde une armée à distance normale. On est donc tenté de chiader des détails. Détails qu'on ne verra PAS sur la table de jeu. La seule chose qui ait une vraie importance, c'est si l'armée a une unité, si les figurines ressortent bien, si les surfaces récurrentes (visages, boucliers) sont bien rendues, si les couleurs sont lumineuses et harmonieuses, si le soclage est joli et réaliste.

Séries


Peindre en série, c'est peindre en même temps douze figurines identiques ou semblables. Douze archers, ou douze cavaliers, etc. Passer la même couleur sur les douze, puis passer une autre couleur sur les douze, etc. J'ai donné le nombre douze au hasard mais c'est un strict minimum, à augmenter à la vraie mesure de son ambition.

Au minimum, il faut que la première figurine de la série soit sèche quand on arrive à la fin de la série, pour enchaîner directement sur la couleur suivante. Au maximum la série peut être toute l'armée, mais si vous peignez deux armées en un seule série, vous aurez toute ma considération.

Plus le nombre de figurines dans la série est élevé plus la peinture sera globalement rapide, mais aussi plus la peinture sera fastidieuse. Le nombre idéal de figurines dans la série est donc hautement subjectif et dépend de sa motivation, de la variété des figurines, et de l'échelle. J'ai tendance à penser qu'entre beaucoup de séries peu fastidieuses et peu de séries très fastidieuses, on atteint le même niveau de fastidiosité. Dans le second cas il est juste plus concentré dans le temps... et on termine.

Ne pas oublier tout de même de faire un essai sur deux ou trois figurines avant de passer à une grande série.

La palette humide a été inventée pour peindre des séries pharaoniques même en plein été, en gardant peinture et mélanges frais de la première à la dernière unité de la série, et pas pour garder un mélange de peinture le temps de surchiader une figurine. Enfin disons que, même si c'est pas vrai, ça aurait mérité de l'être.

La taille de la série est au cœur de la problématique pour tout joueur voulant peindre plus d'une figurine d'un même type.

Ne jamais peindre les creux


Une figurine, c'est plein de petits recoins. Si on sous-couche en clair, on va devoir peindre jusqu'au fond des creux, parce que le blanc dans les creux, c'est vraiment pas terrible. Il n'y a que deux alternatives :

* la sous-couche foncée (noir par exemple) - ce que l'on ne peint pas dans les creux restera foncé
* le lavis général - passer un lavis/lasure/etc. sur toute la figurine (après son coloriage) qui se mettra dans tous les creux

Toute autre solution multipliera le temps de peinture d'une armée par trois ou quatre parce qu'il faudra aller précisément dans tous les creux et à toutes les jointures entre zones.

Peindre comme un goret

J'en parle, même si je n'ai jamais vu de cochon peindre (et j'en ai vu pas mal dans ma jeunesse). Pour aller vite, il faut peindre vite. Donc on déborde. Et on peut s'en foutre, parce que le lavis reprendra ça, et même s'il ne le reprend pas ça ne se verra pas en VISION d'ENSEMBLE. La figurine sera peut-être - en regardant bien - un peu ratée mais ça n'empêchera l'armée d'être réussie.

La rapidité du geste se recherche, se cultive. Elle se développe avec le travail et l'habitude, mais essayer en permanence d'en faire un petit peu plus, c'est mieux pour avancer encore plus vite.

Si on déborde, on déborde. si on oublie un truc, on oublie un truc. Ca ne se verra pas. Ne jamais revenir en arrière, corriger un truc. En peignant soigneusement on multiplie le temps de peinture par 2 ou 3 : c'est un vrai drame.

Peindre ce qui en vaut la peine


La meilleure figurine à peindre en termes de rapidité et de rendu, c'est celle qui a le moins de détails possible, mais une belle position qui permet des variétés dans l'unité. Celles qui ont le plus de détails possibles et une position affectée de manga, ne sont pas faites pour le coloriage approximatif (et puis d'abord elles sont trop chères pour en faire une armée). Une figurine remplie de détails, en vision d'ensemble, c'est au mieux inutile, au pire ça brouille l'effet d'ensemble.

Le détail ne se voit pas, car c'est un détail. Un lavis ou un brossage pour en faire ressortir le contour suffira amplement. Observez les gens dans la rue. Les yeux ne se voient pas à distance de jeu. Les peindre, c'est peut-être le truc le plus absurdement con possible à faire pour qui veut aller vite.

Dans le même ordre d'idées, il est avantageux d'assembler toute la figurine avant de la peindre : boucliers, chevaux, chars avec équipage, etc. et puis aussi coller les figurines sur leur socle définitif. Si un endroit est difficile à atteindre, c'est qu'il se voit mal. Ca ne sert donc à rien de le peindre (sinon on pourrait aussi peindre le slip et le maillot de corps avant de peindre le treillis par-dessus). On peut le laisser en noir ou le noyer dans un lavis sombre.

On est tenté, arrivé à un certain stade de la peinture, de finir les petits détails, de fignoler les trucs qu'on voit, de près. La tentation est presque irrésistible. On a l'impression de quelques retouches rapides. Mais c'est que ces ultimes détails, s'ils apparaissent comme presque rien à finir, sont souvent très gourmands en temps.

Il n'y a pas de recette miracle


Dans le sens recette de cuisine à suivre aveuglément, et toujours dans le même ordre et de la même façon, mais il y a des techniques. A moins que l'on ne peigne toujours le même genre de choses dans la même échelle (une variante bénine du figurinolisme), la recette appliquée pour une armée ne s'appliquera pas nécessairement pour une autre. Il faut trouver la meilleure recette à chaque fois. C'est en peignant qu'on développe cette compréhension.

Rien n'empêche non plus de peindre rapidement des armées tout en essayant de chiader des figurines par ailleurs. Cette page essaie de promouvoir des "clefs mentales", pas une hygiène de la peinture. La peinture n'est pas un monolithe, même noir. En fait, des techniques testées initialement pour la peinture rapide d'armée m'ont servi à améliorer le rendu des figurines sur lesquelles je choisis de passer (un peu) plus de temps.

Le soclage est plus important que la peinture

Pour avoir pris, dans le cadre d'un projet de démo club, des figurines peintes par des gens de tous niveaux avec des techniques différentes, pour les avoir soclées et fait socler d'une manière uniforme, et avoir obtenu, tout surpris, un ensemble esthétique où les différences ne se voyaient plus quand on regardait l'armée ensemble, j'en suis convaincu : passer moins de temps sur la peinture pour le consacrer à un joli soclage, c'est la meilleure combine qu'on puisse faire.

Le décor est encore plus important que le reste

D'un point de vue esthétique objectif (donc en oubliant l'amour propre du peintre jouant son armée en condition de tournoi), mieux vaut une armée peinte avec les pieds sur un décor riche et fourni qu'une armée sommant des centaines d'heures de travail posée sur un désert de feutrine et de plateaux en carton. Nous sommes une très grand majorité à porter comme ça nos efforts à côté de la plaque. C'est aussi vrai pour le 6mm que pour le 28mm.

La bonne vitesse de peinture est celle qui permet d'avancer

Cette notion est une super-loi capable d'annuler tout ce qui est écrit sur cette page. Si on est incapable de se motiver à peindre, sauf à chiader chaque figurine, alors il faut chiader ses figurines. Il vaut mieux peindre lentement que pas du tout.

Peindre une armée, c'est chiant

S'amuser du début à la fin d'une armée de deux cents figurines, c'est un mythe inaccessible pour beaucoup. L'individu moyen est incapable d'accéder au nirvana du joueur-peintre idéal dont la motivation et le plaisir ne faiblissent jamais.

On s'amuse aux première figurines (et encore, pas tout le monde), en découvrant et expérimentant, et puis généralement le côté répétitif et rébarbatif des gestes prend le dessus et gâche le plaisir. Il faut donc, pour se forcer à peindre, rester fidèle à la motivation première, celle du projet terminé, et trouver des techniques pour se mettre à l'ouvrage même quand on n'en a pas envie. C'est peut-être la seule "clef mentale" qui compte vraiment, d'ailleurs.

Par contre, plus les mains s'habituent et prennent pour elles l'activité de peinture d'armée, plus ça devient sans surprise et routinier, et plus l'esprit peut se libérer de l'oeil et des mains, et se concentrer sur autre chose : conversation, musique, télé, radio, téléphone, podcast, livre audio, ou tout simplement vagabonder. Et pour ça, rien ne vaut la peinture de figurines par très grandes séries.

Ça peut même devenir la motivation principale, en associant peinture et plaisir, peinture et détente, comme par exemple prétexter de la peinture pour écouter la suite de ce roman audio ou cette série de conférences.


Et un commentaire que j'ai trouvé tout à fait juste :
Edit Modo : attention, le commentaire qui est caché (par mon fait) n'a pas été écrit par le Psilète mais par un visiteur de son blog. Il représente le point de vue d'UNE personne en total accord avec les techniques présentées et peut être considéré comme "militant" par certains. Merci de le séparer du reste de l'article et de ne pas débattre dessus. Pardon Slagash pour cette intrusion dans ton post, mais ça me semble nécessaire.
Spoiler:
 

Voila voila
Slagash.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [idéologie du zoby] Le coloriage   Mar 24 Mai 2011 - 17:57

Perso, ça correspond assez à ma philosophie de la peinture.
Maintenant, chacun fait comme il veut : on peut parfaitement remplacer un pod de débarquement par une boite en carton, hein Hiigaraa!
L'important, c'est de s'y retrouver soi-même.

C'est quoi, la "palette humide"?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [idéologie du zoby] Le coloriage   Mar 24 Mai 2011 - 18:09

c'est une assiette avec du papier absorbant desdans, imbibé de flotte, que l'on recouvre d'une feuille de papier sulfurisé.
la peinture déposée sur le papier sulfurisé va absorber l'eau dont elle a besoin à travers ce denier, et restera fraîche.
Revenir en haut Aller en bas
Dorfl
Grand Maître suprême du Flood
avatar

Nombre de messages : 572
Age : 31
Localisation : Orléans
Date d'inscription : 05/03/2010

MessageSujet: Re: [idéologie du zoby] Le coloriage   Mar 24 Mai 2011 - 18:16

Depuis que poufpouf m'a montré le principe de la palette humide, je turbine à ça !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ero-baka
Encore lui...
avatar

Nombre de messages : 979
Age : 29
Localisation : Arpajon
Date d'inscription : 13/09/2008

MessageSujet: Re: [idéologie du zoby] Le coloriage   Mar 24 Mai 2011 - 19:10

Je tout à fait d'accord avec cette méthode.
De mon coté je peinds les figs par 5 ou 6. J'ai tendance à pas vouloir déborder et si je loupe un truc sur un fig il faudra que je revienne dessus pour me sentir bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolo
Avec 2 min par msg, ça commence à faire ...
avatar

Nombre de messages : 2189
Age : 49
Localisation : Tours
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: [idéologie du zoby] Le coloriage   Mar 24 Mai 2011 - 20:13

une idée encore plus rapide, revendre tout ce qui n'est pas peint lol! lol! , non, je blague, post plus qu'intéressant en effet et idéale pour les armées populeuses, j'avait essayer une technique dans ce genre pour mes tyty les veilles de tournois, reste que à la base il faut quand méme aimer peindre des figs, perso, autant je peut passer un max de temps à bricoler, monter, peindre un décor, que les figs ben, c'est pas ma tasse de thé.

merci à toi de poster ça içi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ludoredguard
Encore lui...
avatar

Nombre de messages : 973
Age : 37
Localisation : tours
Date d'inscription : 29/05/2009

MessageSujet: Re: [idéologie du zoby] Le coloriage   Mar 24 Mai 2011 - 20:16

c'est un peu la méthode que j'ai utilisé pour refaire mes catachans il y a un an...

groupe de 10/15 et vive la lasure... seul bémol j'ai des socle simple ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiigara
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 7997
Age : 38
Localisation : Tours
Date d'inscription : 02/01/2006

MessageSujet: Re: [idéologie du zoby] Le coloriage   Mar 24 Mai 2011 - 20:42

Moi je trouve ca intéressant, et bien plus motivant que les drops pods!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemaelstrom.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [idéologie du zoby] Le coloriage   Mar 24 Mai 2011 - 23:13

Voui, mais non geek

________________
Citation :
Ce wiki présente donc des conseils donnés par un peintre tout à fait moyen à d'hypothétiques personnes réceptives, qui partageraient, même à temps partiel, la philosophie "il faut peindre pour jouer" et pas "il faut jouer pour peindre"
Comme je sais lire je lis donc que cet article est fait pour les gens qui veulent jouer avec leur(s) armée(s) et pas forcement les exposer. Dans la suite de mon post je veux juste dire que ce n'est pas forcement le cas de tout le monde et qu'il existe des gens qui veulent peindre et jouer avec leurs figurines (et d'autres qui veulent juste peindre...)
Si vous pensez que ce que je vais dire ne sers pas à grand chose dans cette conversation vous avez sans doute raison (même moi à la relecture je me demande pourquoi je l'ai écrit mais maintenant que c'est fait...).

Je ne dis pas que ma vision du hobby est mieux c'est juste qu'elle est différente.

________________
Même si je trouve cet "article" plutôt intéressant et que je peux comprendre son point de vue, je ne le partage pas (ou tout du moins pas intégralement)

Il est vrai qu'en effet, une fois posées sur la table l’ensemble de nos "jolies" (ou pas ^^) figurines forme une armée que l'on regarde dans sa globalité. Il est donc en effet acceptable (de mon point de vue) de peindre "à la va vite" une armée si l'on ne désire en fin de compte que la jouer sur une table.

Il est malgré tout des gens qui en plus de jouer avec leurs figurines aiment à les exposer dans des vitrines au milieu du salon (moi au hasard ^^). Dans ce cas, par une disposition maline doublée d'un manque de place certain dans ces petites choses qui coutent cher, on casse l'effet masse pour revenir à une vision individuelle de chaque figurine (ou de chaque escouade mais ensuite j'aime à m'attarder sur chacun de ses membres, ce qui, il est vrai demande un peu de temps et d’intérêt). Petit aparté mais d’expérience je sais que cette vitrine au milieu du salon attire inévitablement l’intérêt de (aller) 90% des personnes la découvrant et que certaines ne s'en lassent pas de "rêver" devant ce qui pour moi est la plus belle récompense que l'on puisse obtenir même si on n'a pas un niveau de peinture digne des concours ^^.

Ensuite Attention sujet chaud au prix ou nos amis de chez GW nous vendent leur plastique (et très bientôt leur résine avec encore plus de détails dessus Wink ) je trouve dommage d'en bâcler la peinture.

Et pour finir, j'aime bien bidouiller mes figurines et je pense que faire une mauvaise peinture (je veux dire par là bâclée) sur une jolie conversion revient à bâcler tout le travail de personnalisation des figurines. Pourquoi s'embêter à rendre des figurines uniques si on ne les peint que pour obtenir un rendu de masse ???? De même il me semble aussi que "bâcler" une figurine c'est quelque part faire offense à l’artiste qui l'a sculptée (Oui je sais qu'il travaille pour GeuWeu mais ça reste un artiste quand même)

Pour ce qui est de la motivation j'ai une technique perso mais il faut être un peu "figurinolique pathologique" et accepter de ne finir une armée pour la jouer que longtemps après l'avoir commencée. Donc ma solution pour ne pas s'emmerder (et qui va à l'envers des courants actuels de CdA...) c'est de peindre pleins d'armées en même temps (dans mon cas 6 entre 40K et Battle) et dans des schémas de couleurs et avec des techniques si possibles complétement différentes de l'une à l'autre. On fini de peindre une escouade et on passe à une autre mais d'une autre armée. Dans mon cas ça marche bien je m'ennuie assez rarement et ça permet de développer ses talents de peintre indépendamment des figurines et donc d'une routine qui n'aide pas (ouais je sais je doit être le seul à me comprendre là ). Là vous allez me dire qu'il faut être pété de tune pour faire ça et je vous répondrais que c'est une solution mais que ce n'est pas mon cas, mes figs je les achètes au fur et à mesure et quand je n'ai pas j'emprunte. Au début c'est dur après 10 ans ça va on commence à avoir pas mal de figs mais ce que je trouve important c'est de ne pas perdre le plaisir (si temps est que l'on y prenne plaisir) de peindre.

Signé quelqu'un qui préfère de loin l'assemblage et la conversion à la peinture (effet LEGO sans doute) Rolling Eyes

______________
Sinon pour être constructif et dans le sujet :
- Le soclage est plus important que la peinture +1
- Le décor est encore plus important que le reste +1000 mais c'est le bricolo qui parle ^^



Revenir en haut Aller en bas
Dorfl
Grand Maître suprême du Flood
avatar

Nombre de messages : 572
Age : 31
Localisation : Orléans
Date d'inscription : 05/03/2010

MessageSujet: Re: [idéologie du zoby] Le coloriage   Mer 25 Mai 2011 - 10:50

Et bien, quelle réponse !

Citation :
Et pour finir, j'aime bien bidouiller mes figurines et je pense que faire une mauvaise peinture (je veux dire par là bâclée) sur une jolie conversion revient à bâcler tout le travail de personnalisation des figurines. Pourquoi s'embêter à rendre des figurines uniques si on ne les peint que pour obtenir un rendu de masse ???? De même il me semble aussi que "bâcler" une figurine c'est quelque part faire offense à l’artiste qui l'a sculptée (Oui je sais qu'il travaille pour GeuWeu mais ça reste un artiste quand même)


Disons que quand tu as une centaine de gaunts et une grosse pièce Forgeworld, il va de soit que tu n'appliques pas le même esprit de peinture. Pour en revenir à mes nécrons, mes 60 pitous avancent très bien (bientôt des photos!) alors que je prendrais surement le double de temps pour faire mon tomb stalker qui contrairement aux guerriers permet un travail de pose et de peinture plus intéressant. Et comme il est seul, l'oeil aura plus tendance à être inquisiteur. Quelque part, je te rejoins sur le fait de ne pas saloper une belle sculture/ conversion. Encore quand c'est une oeuvre perso. Mais ce n'est justement pas là le but du sujet qui est, comment perdre le moins de temps possible en peignant intelligement la masse. Pour moi, les pièces uniques ne font pas parties de cette masse.

Et pour ajouter une remarque allant avec le soclage, quand on expose ses figurines en vitrine, c'est encore mieux sur un plateau socler/décoré, ça les met plus en valeur et le badeau bave encore plus (prévoir un seau au pied de la vitrine).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [idéologie du zoby] Le coloriage   Mer 25 Mai 2011 - 12:17

^^, ben tu as déjà vu ma petite centaine de gardes vert de gris (enfin surtout gris qui attendent le vert) donc quelque part je reste tout de même réceptif aux idées de peinture en masse quand je vois ce qu'il me reste à faire... J'en ai quand même peint dix de plus et un leman depuis Razz (UFLF aidant)
Pour le moment j'en reste à la figurine en essayant d'en convertir un maximum (là je suis sur une inspiration adeptus arbites (boucliers) pour une escouade de vét-fuseurs qui doivent approcher pour shooter) mais comme je l'ai dit ça tien plus à des conversion que je veux mettre en valeur qu'à une vraie passion de la peinture (bien que ça vienne avec le temps et toutes proportions gradées l’expérience)

Dorfl a écrit:
Mais ce n'est justement pas là le but du sujet qui est, comment perdre le moins de temps possible en peignant intelligement la masse. Pour moi, les pièces uniques ne font pas parties de cette masse.

on est bien d'accord t’inquiètes, je sais que je suis un peu hors sujet Wink mais comme tu as appelé ça idéologie du zhoby je me suis dis pourquoi pas tongue
Et puis moi je dis qu'on peut rendre chaque pièce de son armée unique mais qu'avec une armée populeuse c'est à s'arracher les cheveux.

Dorfl a écrit:
Et pour ajouter une remarque allant avec le soclage, quand on expose ses figurines en vitrine, c'est encore mieux sur un plateau socler/décoré, ça les met plus en valeur et le badeau bave encore plus (prévoir un seau au pied de la vitrine).

Et ho, faut pas pousser mémé dans les orties non plus. Je vais pas faire des socles scéniques pour toutes les escouades de l'armée (même si ce serais le pied à regarder), j'en aurais jusqu'à la retraite pour les peindre lol!
Déjà les QG ça suffit pour le moment.

Et puis j'ai pas de sceau d’abord
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [idéologie du zoby] Le coloriage   Mer 25 Mai 2011 - 15:27

Bon... ca pique les yeux du mec qui prend son temps pour peindre ses figs et qui ne "déborde" pas...

Finallement la reflexion de lolo est interessante! Plutot que de peindre comme un malade ses figs dont certaines sont des merveilles de sculpture, on peut sans doute travailler l'achat compulsif de figurine. Le fluff et la recherche des historiques est une aide précieuse pour s'approprier l'armée en cours sans passer à une autre... study


Je dis ca mais suis très mal placé pour faire la moral mais j'assume mon retard et prépare des programmes de peinture.
Revenir en haut Aller en bas
anduniel
Genre, je flood
avatar

Nombre de messages : 107
Age : 38
Localisation : Angers
Date d'inscription : 19/01/2010

MessageSujet: Re: [idéologie du zoby] Le coloriage   Mer 25 Mai 2011 - 16:06

J'adhère assez à l'idée générale du sujet présenté, mais après, tout dépend des goûts de chacun Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [idéologie du zoby] Le coloriage   Mer 25 Mai 2011 - 16:58

L'important est peut être de ne pas être esclave du regard que les autres portent sur ses propres productions.
Revenir en haut Aller en bas
Dorfl
Grand Maître suprême du Flood
avatar

Nombre de messages : 572
Age : 31
Localisation : Orléans
Date d'inscription : 05/03/2010

MessageSujet: Re: [idéologie du zoby] Le coloriage   Mer 25 Mai 2011 - 20:02

Ouh la belle phrase ! A méditer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolo
Avec 2 min par msg, ça commence à faire ...
avatar

Nombre de messages : 2189
Age : 49
Localisation : Tours
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: [idéologie du zoby] Le coloriage   Mer 25 Mai 2011 - 20:53

Très intéressant le développement de ce post, bon en fait, comme dit au dessus, tout est affaire de chacun, mais je reconnais que parfois il arrive de voir du foutage de goule, genre une armée de tournoi, sous couche blanche, visage rose et une épaulette en bleue et en tant qu’orga se faire entendre dire

« Ben c’est des gardes des glaces en tenue camouflage en plus il y a bien les 3 couleurs demander via le règlement ».

On se met à la place de l’adversaire contre lequel le gars joue et qui lui à une armée peinte au petit soin avec amour pendant de longue heures. (Long regards entre lui et moi)

Je pense qu’il faut faire la différence justement entre le foutage de goule et des doigts crochus.

Rien de plus gratifiant que jouer contre une belle armée, je pense que le minimum c’est d’essayer de s’appliquer au mieux de ses compétences rien que par respect pour ses éventuels futurs adversaires.

Mais je pense qu’au fur et à mesure et d’après toutes les photos de diverses manifs que j’ai vues, le niveau va plutôt vers le haut que vers le bas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [idéologie du zoby] Le coloriage   Mer 25 Mai 2011 - 21:01

Et pourtant, Lolo, il doit bien exister des joueurs qui n'aime absolument pas peindre, mais qui ont seulement envie de jouer. Faut-il leur interdire les tournois?
Ca s'entend qu'en temps normal, on joue contre qui on veut. Si on n'a pas envie de jouer contre une armée pas peinte, on ne joue pas. Mais en jouant un tournoi, on accepte l'idée de jouer contre n'importe qui, y compris celui qui n'aime pas la peinture.

Perso, je préfère jouer contre une armée pas peinte menée par un joueur sympa contre une armée peinte comme un Dieu par un pénible. (sachant qu'on est tous le pénible de quelqu'un, eh eh...)
Revenir en haut Aller en bas
Dorfl
Grand Maître suprême du Flood
avatar

Nombre de messages : 572
Age : 31
Localisation : Orléans
Date d'inscription : 05/03/2010

MessageSujet: Re: [idéologie du zoby] Le coloriage   Mer 25 Mai 2011 - 21:16

Citation :
Et pourtant, Lolo, il doit bien exister des joueurs qui n'aime absolument pas peindre, mais qui ont seulement envie de jouer. Faut-il leur interdire les tournois?

Envoie les sur le prépeint de Rakham... geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolo
Avec 2 min par msg, ça commence à faire ...
avatar

Nombre de messages : 2189
Age : 49
Localisation : Tours
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: [idéologie du zoby] Le coloriage   Mer 25 Mai 2011 - 21:59

Citation :
Et pourtant, Lolo, il doit bien exister des joueurs qui n'aime absolument pas peindre

oui , moi Wink , Je peignais uniquement parce que j’allais en tournoi, mais j’essayais de m’appliquer au mieux.

Il m’arrive parfois d’avoir envie de prendre le pinceau, je m’y essai, mais bon, ça ne dure pas bien longtemps.

Je n’ai pas dit qu’il faille interdire les tournois pour ceux qui n’aime pas peindre, mais juste faire la différence entre ceux qui se fiche des autres et ceux qui essai au mieux de leur possibilités.

A titre perso, il était hors de question que j’aille à une manif avec des figs non peintes et ce, même si la peinture n’était pas obligatoire (oui certaines manifs autorise les figs juste sous-couchées) ça fait aussi partit du respect de ses adversaires (à mon sens).

Je suis d’accord avec toi sur le fait qu’il est clairement plus chouette de jouer contre un adversaire super fun pas peint qu’un chieur pro-painting, mais la peinture fait aussi partit du fair-play (à mon sens) tout du moins en tournoi, après pour les parties entre potes, on s’en tape , le principale c’est de passer un bon moment de jeu point barre .

Et bizarrement, je ne suis pas fan du pré-peint non plus, mais je ne critique pas hein, ça permet à des joueurs qui n’ont pas le temps ou l’envie de le faire, de jouer quand même avec des petits bonhommes.

Comme je disais au dessus, chacun doit faire selon ses envies et priorités hobbystiques, le principale c’est de s’amusé et prendre du plaisir autour d’une même passion, le jeu de figurines en particulier et ludique en général.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arkael
Pilier du forum
avatar

Nombre de messages : 549
Age : 37
Localisation : Orléans
Date d'inscription : 09/03/2006

MessageSujet: Re: [idéologie du zoby] Le coloriage   Mer 25 Mai 2011 - 22:43

J'adhère totalement au message de départ,

J'ai jamais vraiment aimé peindre, et ça depuis le début, ce que j'aime en vrai, c'est le résultat !

J'applique toutefois quelques une des ces techniques pour ma part, mais pour moi, le plus important c'est :

- faire ses socles : même un truc pas top, passe 3 fois mieux si soclé proprement, et c'est extremement facile et rapide de faire un socle propre.
- essayer d'obtenir un résultat qui nous satisfasse nous, même si c'est pas parfait
- bien choisir ses couleurs, et les appliquer dans le bon ordre pour éviter de perdre du temps
- d'arrêter d'acheter les figs par camions de 100 parce que ça reviens moins cher (bon j'ai encore du mal pour ça).
- choisir un schéma d'ensemble pour l'armée, éviter les Patchworks qui au final font dégueu sur une table (en général) surtout quand le niveau de peinture est moyen (remarque : un socle fait, et uniforme sur toute l'armée, qui tranche avec la couleur des figurines renforce l'unicité pour un effort minimal);

Mais après je comprends ceux qui n'aiment pas peindre, surtout ceux qui ne savent pas peindre. Car la plupart prendrais un peu plus de plaisir s'ils maitrisaient qq peu le pinceau, les bases ne sont pas compliqués, mais si personne ne vous les montre, il est vrai que pour qq de pas tres motivé, ça peut mettre plus longtemps à venir...

Huum, je voulais juste ecrire 2 mots.. et bah voilà, j'ai dépassé (mais pas sur ma peinture...)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [idéologie du zoby] Le coloriage   Mer 25 Mai 2011 - 23:00

Citation :
Je pense qu’il faut faire la différence justement entre le foutage de goule et des doigts crochus.

On peut la mettre pour la citation du mois?

Faut pas oublier les décors non plus, tu te casses le luc a faire des décors qui tiennent la route et font "honneur" aux figs peintes avec amour donc pour la fig juste sous couchée... Je préférerai ne pas organiser de tournoi que de l'organiser avec des figs noirs ou blanches (ou pire grise). C'est comme si je déroulais une nappe jaune sur une grande longueur et vlan voila le désert, derrière la calotte glaciaire, nappe blanche, etc... Rouleaux de PQ en noir et boite a chaussures en blanc...


Sinon, l'article ne parle pas de figs juste sous couché donc ne pas rentrer dans les extrèmes non plusm ais la frontière de l'acceptable n'est pas évident à déterminer... (cf l'exemple du garde blanc)


Sinon, bah oui, y a le pré peint ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [idéologie du zoby] Le coloriage   Jeu 26 Mai 2011 - 10:47

Mon cher Valius, nous connaissons tout deux un/des joueurs dont le plaisirs de jouer passe par du sous-couchage bâclé (même pas de sous couche sous la fig), deux points (taches) rouges pour symboliser des yeux et/ou de grandes bandes bleues au travers de la figurine symbolisant un camouflage... et hop, c'est magique, j'ai trois couleurs différentes, je peux jouer (une grosse hypocrisie selon moi). Est ce ça la frontière de l'acceptable ?

Cela portera toujours à débat, c'est aux organisateurs de tournoi de valider ou pas. J'ai souvenir de deux tournois sur Bordeaux et Paris, où les orgas réclamés une photo (propre et net) de l'armée avant de valider auprès du joueur. Sans tomber dans l’extrême du bien peint, mais juste pour limiter les abérations comme cité plus haut.

Certains tournois, ne se font également que sur Invit, autour d'un travail de fluff et de respect de l'univers (peinture comprise) qui permet de se faire plaisirs en plongeant dans un respect du jeu et des personnes rencontrées.

Il y a selon moi, il y a une grosse différence entre "ne pas être un bon peintre" et "n'en avoir rien à f...." !
Revenir en haut Aller en bas
cyberdede
J'ai du changer de clavier...
avatar

Nombre de messages : 1198
Age : 47
Localisation : caverne orléanaise
Date d'inscription : 23/02/2010

MessageSujet: Re: [idéologie du zoby] Le coloriage   Jeu 26 Mai 2011 - 18:29

Amusant , ce post ou trois réponses incluent le mot " respect " , car il s'agit bien de respecter son adversaire autant que de se faire plaisir en présentant une armée " correctement " peinte et non pas salopée , que ce soit en tournoi ou en partie amicale .
Je vais peut-etre défendre une position un peu radicale mais autant jouer avec des bouts de cartons soclés que d'appliquer à la lettre les conseils de ce peintre ma foi tres provocateur ( intox ? ) ;
Il doit quand meme y avoir une ligne médiane acceptable à suivre entre le barbouilleur de masse et le peintre de concours tendance roi de la cheminée , quoiqu'on en dise la peinture fait encore partie intégrante du hobby GW .
Après , c'est effectivement une question de patience , de talent et de motivation , des qualités qu'on est pas tous à posséder en quantités équivalentes , c'est bien pour ça qu'on a inventé les notes de peinture en tournoi
Le niveau général de peinture étant en augmentation , quelque chose me dit que la cause n'est pas perdue , courage et arrétez d'acheter tant que vous n'avez pas peints ce qui est en cours , ça ira tout de suite mieux !!
Till next time : A bra carambar !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [idéologie du zoby] Le coloriage   Jeu 26 Mai 2011 - 19:52

Ce mot "respect" m'intrigue aussi je dois dire.

C'est le premier jeu de figurines auquel je joue où le "respect" est associé à la peinture des figurines.
Je ne considère pas qu'un adversaire qui joue contre moi pas peint ou mal peint me manque de respect.
Le respect, pour moi, c'est plus l'attitude en jeu, et le fait de ne pas se prendre la tête en tatillonant sur les règles, les portées.
Le respect n'est pour moi absolument pas connecté à la peinture.
C'est curieux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [idéologie du zoby] Le coloriage   Ven 27 Mai 2011 - 0:18

Et bien pour essayer de trouver un début de piste à cette interrogation disons que je pense qu'il s'agit d'un jeu au fluff très développé ce qui en fait en grande partie son intérêt.
De là découle une certaine importance pour de nombreux joueurs de respecter le fluff afin de ne pas se retrouver avec un grand n'imp-nawac en face de soit parce que dans ce cas et comme le dit dédé : autant jouer avec des petits bouts de cartons (serais-je un peu extremiste là ???).
Pour moi le grand intérêt du 40K c'est de voir s'affronter des armées/races dont je connais le fluff et ainsi de pouvoir m'imaginer une histoire juste en regardant une table (serais-je un peu idéaliste là ???).

Sinon on est toujours d'accord sur le fait que le respect, c'est aussi l'attitude en jeu, et le fait de ne pas se prendre la tête en tatillonant sur les règles, les portées. Mais pas que ça... Et puis il faut aussi bien lire ce qu'on ecrit depuis un moment on ne parle pas de mal peindre, ça c'est pas forcement grave (chacun fait comme il peut), on parle de peindre très en deçà de ses capacités (enfin moi c'est de ça que je parle et c'est pour ça que je dis bâcler)

Ps : Oui ça m'arrive de jouer avec mes figurine non peintes mais je demande toujours si ça gène avant. Dans la mesure où je suis en cours de peinture du reste et que je le bâcle pas je pense respecter mon adversaire et ne pas me contredire.
RePS : C'est n'est encore un fois que ma vision du hobby...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [idéologie du zoby] Le coloriage   

Revenir en haut Aller en bas
 
[idéologie du zoby] Le coloriage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Bon site d'Archéologie
» Cataclysm.....L'Archéologie
» Un peu d'archéologie...
» [Photoshop] Coloriage
» [Mémo] Phraséologie simplifiée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jeux de Figurines en Région Centre, voir plus loin... :: Modélisme / WIP / Rapports de bataille-
Sauter vers: