Jeux de Figurines en Région Centre, voir plus loin...

Regroupement des joueurs de Figurines en région Centre et à proximité
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 l'histoire sans fin I

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
boublik
Tu ne sais pas qui je suis ?
avatar

Nombre de messages : 1335
Age : 45
Localisation : ça dépend du vent...
Date d'inscription : 29/03/2007

MessageSujet: l'histoire sans fin I   Dim 14 Fév 2010 - 11:21

voici l'histoire sans fin, c'est l'histoire de différents personnages évoluant dans l'univers de 40k...cette histoire a été développée sur le forum des warriors comme ça nous a bien amusé, on vous en fait profité...
l'idée vient de ak-47...le concept :une histoire évolutive et participative ou tout le monde peut écrire et participer a la création de l'histoire en postant chacun son tour, en réagissant au post précédent pour sauver son personnage ou pourrir le perso d'un camarade par exemple.......voila en gros....les auteurs sont (ak47, tonton alex, boublik, saigneur, frêre henry, bab )
le premier chapitre nous a pris 35 pages, le deuxiéme vient de commencer, j'avoue il y a des fois ou ça part en vrille et c'est du n'importe quoi mais le but est de se marrer donc place a la grande littérature : " il était une fois............"

L’HISTOIRE SANS FIN…

Chapitre 1 : SUETONIUS…

... La lourde porte de la salle de commande s'ouvrit sur un Space marine dont l'armure sombre était couverte d' une épaisse robe de bure écrue déchirée et salie par les combats.. Celui-ci s'approcha avec respect de l'immense silhouette du Capitaine...Ce dernier lui tournait le dos et regardait au loin les bombardements qui déchiraient les entrailles même de la cité ruche...
-« Capitaine Suetonius... les légions renégates avancent inexorablement...Il faut songer à la retraite...»
Le capitaine de la 5ème Cie Dark angel ne se retourna pas, l'idée inacceptable de la rédition lui donnait la nausée... mais la situation devenait désespérée... et le chaos serait bientôt sur eux...
Il caressa les médailles accrochées sur le revers de sa bure et récita dans sa tête les litanies du courage...
" Si seulement le Frère Henry et sa Ravenwing pouvaient arriver à temps..." songea Suetonius.
La décision lui appartenait, à lui et à lui seul... et ses ordres étaient attendus impatiemment...
« Tiens c'est bizarre, je croyait l'avoir gagnée, cette guerre.... »
« ... Non seigneur, cette guerre n'est pas encore gagnée... Que devons nous faire ??? »
Le space marine contemplait son capitaine et se demandait si ses récentes victoires ne lui étaient pas montées à la tête... Ou alors cette vieille blessure qui le relançait...
« Bon eh bien on y retourne !!! On va pas laisser ces chiens se croirent tout permis pour quelques pertes, on y laissera peut être la vie mais pas notre honneur. »
Les ordres venaient de tomber, précis et cinglants...
Le space marine posa genou à terre devant le capitaine Suetonius et inclina la tête pour recevoir sa bénédiction.
Les légions Dark Angels allaient de nouveau lancer l'offensive... et le fer de lance serait la 5ème Cie.
« Pourvu que la Ravenwing arrive à temps.. »
Dans les transcoms de la base, les ordres du maitre étaient retransmis et tous s'affairaient ...

A un demi secteur de là, le chapelain Raglar de la Ravenwing fulminait encore contre ces saletés d'orks qui avaient changé son navigateur en un squig répugnant. Une fois purgé au lance flamme, le croiseur avait repris sa route vers le capitaine Suetonius qui appelait à son aide depuis des jours.
Soupirant, Raglar se dit une énième fois que, décidément, il fallait tout faire soit même...
Appelant Delphis, le frère archiviste de la compagnie, il décida alors de descendre dans les soutes les plus sombres pour reprendre les interrogatoires. Au moins, le déchu aurait la décence de lui apporter de la distraction avant d'être renvoyé devant le Lion...

- « A droite, première pièce du haut, mon auspex m'indique trois sources de chaleur . »
- « Ok, préviens Smolett, je monte avec keysha . » Il fit un geste a Keysha, qui comprit tout de suite la marche à suivre. Elle s'élança sans un bruit en montant sur la rambarde de l'escalier et commença à remonter la pente avec une grâce toute féline. Prenant son pistolet automatique avec silencieux ( excellente arme en milieu réduit, j'ai bien fait de le prendre se dit-il.) il commença a gravir les marches en essayant de faire le moins de bruit possible malgré sa carrure de déménageur ogryn.
Keysha était arrivée sur le palier et l'attendait en position agenouillée, ses deux sabres énergétiques en main.
Sur la dernière marche, le plancher craqua d'un bruit sec et suffisamment fort pour rameuter les ennuis !
Milton Kern se figea sur place, un coup d'oeil sur sa droite l'informa que Kheysha s'était fondue dans les ombres et son vox- com s'alluma : - « ça bouge . »
C'est maintenant qu'il allait voir s'il était digne de la confiance que l'inquisiteur " John Karmody " avait placé en lui, pour sa première mission en tant que chef de groupe. « Et c'est parti », se dit Milton, en armant son automatique.

... « Chapelain Raglar, combien de temps encore allez vous persécuter le déchu... Il a déjà repenti ses actes ignobles et est prés à rejoindre le Lion... »
« Suffit Delphis, il reste des choses à entendre... sortez les instruments et sortez...prévenez moi lorsque nous arriverons en vue du secteur de Suetonius et de la 5ème Cie ».
Pendant ce temps, le capitaine de la 5ème cie, accompagné du sergent vétéran Chaudard avait rejoint le land raider de commandement et s'apprêtait à lancer la contre offensive la plus tendue de cette campagne...

De leur côté, milton et Keisha se rapprochaient de la cible exigée par l'inquisiteur Karmody: le déchu fait prisonnier quelques temps auparavant par les dark angels...


Dernière édition par boublik le Dim 14 Fév 2010 - 11:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
boublik
Tu ne sais pas qui je suis ?
avatar

Nombre de messages : 1335
Age : 45
Localisation : ça dépend du vent...
Date d'inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: l'histoire sans fin I   Dim 14 Fév 2010 - 11:21

Encore quelques salles, milton gardait les yeux fixés sur la silhouette du chapelain penché sur sa victime, sur l'écran de son auspex... Il fallait se dépêcher car l'inquisiteur voulait le récupérer vivant.
Mine de rien, Milton ne faisait pas le fier, il avait beau être surentrainé et au service d'un des plus célèbres membres de l'ordo hereticus, il allait devoir affrontrer un astartes et qui plus est, un chapelain-investigateur, un membre du cercle intérieur du chapitre des dark angels, et il n'était pas rassuré.
Milton se dit que sa rosette inquisitoriale ne suffirait peut-être pas à convaincre le space marine de lui céder le prisonnier et là ce serait une autre paire de manches.

-« Alors misérable », fit Raglar, « racontes nous comment tu as échappé à la Deathwing sur Blillis II? »
-« Seigneur », dit Delphi, « j'ai peur que les réponses qu'il pourrait apporter ne soient pas sécurisées. »
- « Que vous indiquent vos sens Frère Archiviste? »
- « Une troupe approche, humanoïde. Avec un Psyker. »
- « Très bien, placez le collier au déchu. » Le chapelain dégaina son épée et se pencha sur son vox inter-armure.
-« Frère Henri? » demanda Raglar, « des intrus sur le croiseur. »
-« Occupez vous en », répondit le frère capitaine, « nous arrivons en vue du système. »
-« Quant à toi, pourriture infâme qui a osé te détourner du Lion, je n'en ai pas fini avec ta carcasse... on s'occupe de nos invités et nous recommencerons cet interrogatoire depuis le jour de ta naissance jusqu'à cette seconde... »
Le chapelain Raglar essuya une fine lame longue et acérée sur sa bure déjà rougie par les effluves corporelles du déchu... et poussa du pied le kilo de tripes étalées au sol...
-« Va te faire foutre!!! j'ai craché sur le lion comme je crache sur toi et je maudis l'empereur... »
Le glaire venait d'atteindre la joue de Raglar quand il activa le collier de soumission... Le déchu se tordait de douleur... Il sortit l'épée à la main et attendit ses invités comme il se doit...

Kast'atronch était un nob zélé, soumit à Barbak, son boss. Même si parfois il avait une étrange envie de tester son kikoup sur son coup. Il allait devoir en parler à Psykat', son frère de lait.
En tout cas, la présence de ce space hulk était une aubaine, après que les gros zoms en noirs leurs aient mis la pâté, ils avaient bien besoin de ce refuge. Mais Barbak les avait rejoint, et maintenant, ce caillou géant se dirigeait de lui même vers sa revanche. Kast'atronch allait peut être tester son nouveau Kikoup sur un gros zom...

-« Mais qu'est ce qu'ils foutent ??? » songea une ultime fois Suetonius dans son char de commandement...
-« Mais qu'est ce qu'ils font ?!? »
Le général Suetonius en avait vu d'autres mais ce Colonel Draken, il fallait toujours qu'il essaye de passer en force. Cette fois-ci ce serait tendu de se téléporter en plein milieu du QG ennemi...
Depuis l'aube les Dark Angels de la 5° compagnie attendent de pied ferme l'armée des traitres. Depuis leurs positions, ils peuvent suivre la progression laborieuse de l'ennemi soumis au bombardement incessant des blindés de la 7° compagnie du Colonel Hiigaratus. L'arrivée de Draken et de ses Chevaliers gris avait complètement désorganisée l'armée traitoris qui avait déjà beaucoup de mal avec la discipline.
Hier soir le Colonel Hiigaratus se voyait mal contenir l'armée chaotique avec une seule compagnie blindée. Le moral de ses hommes était au plus bas. Mais depuis ce matin il remonte en flèche, il y a eu en premier l'arrivée de la 5° compagnie Dark Angels et maintenant le débarquement de Chevaliers gris venus de nulle part.
-« Bah, si on doit mourir aujourd'hui ce sera au côté de guerriers de légende, quoiqu'il arrive, ce sera une bonne journée. »

La forme gigantesque et sombre du croiseur d'attaque Silvus pénétra dans l'orbite haute de la planète.
La première chose que remarqua le cap'tain Frère Henri, c'était le gigantesque maelstrom mauve qui ondulait sur une des faces de la planète. D'après Delphis, ce phénomène pouvait tout à fait avoir débuté il y a quelques heures.
Son génial intellect lui rappela immédiatement la présence du croiseur chevalier gris.
Ainsi la prophétie était vrai, le légendaire Archiadepte de Slaneesh, Vxelox, était de retour…

-« Chapelain Raglar, où en êtes vous avec les intrus repérés...il faut régler ce problème au plus vite, nous arrivons sur le secteur d'intervention... La 5ème DA doit être à cran... Vous connaissez l'humeur changeante du Capitaine Suetonius... »
-« ... Le problème avec les intrus est résolu depuis peu capitaine Henry ». Keisha gisait au sol ouverte en deux dans le sens de la hauteur à l'épée énergétique... Plus loin, Smollett trépassait en se convulsant...
-« C'était l'Inquisition...Voulaient récupérer l'autre chien de déchu......plus rien à craindre, rapport terminé. » La botte de Ragar écrasa la face du dernier sbire inquisitorial...
-« Merci Ragar... rejoignez votre section..l'assaut est imminent... »
-« Bien capitaine... au fait L'humeur changeante de Suetonius vous inquiète t'elle ? Le vice se serait immiscé en
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
boublik
Tu ne sais pas qui je suis ?
avatar

Nombre de messages : 1335
Age : 45
Localisation : ça dépend du vent...
Date d'inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: l'histoire sans fin I   Dim 14 Fév 2010 - 11:22

lui... La marque de... »
-« Il faudra en tout cas se montrer méfiant et garder un oeil sur lui... »

Au beau milieu d'une marée de corps enchevêtrés dans la luxure, Vxelox, l'archiadepte de Slaanesh savourait ces instants précieux... Ses troupes avançaient toujours, dépravant des milliers de gardes impériaux sur leur passage...
La Cie blindée du colonel Hiigaratus n'était bientôt plus, et la pression était maintenant mise sur les lignes Dark Angels...
Lové sur un palanquin de satin mauve porté par des démonettes sexy, et vêtu d'une purpurine de velours tiède, Vxelox se caressait les orteils avec un fouet ardent... son petit plaisir à lui...
Autour les gardes impériaux s'abandonnaient à des plaisirs déments, rejoignant le flot orgiaque toujours grossissant...
-« Comme il est doux de faire la guerre... » songea Vxelox, la bave aux lèvres... Il se pinça le téton en offrande à Slaanesh.
-« Assaut général, crevez moi tout ça» hurla l'archiadepte en montrant du doigt la ligne de défense Astartes.
Le croiseur Silvus avait rejoint l'astroport le plus proche de la zone de combats, et les escadrons de la Ravenwing avaient rapidement déployé leurs troupes aux côtés de la 5ème DA...
Le frère capitaine Henry de la ravenwing arriva au QG de crise des forces de l'impérium...une poignée de chevaliers gris, des restes épars de la Garde, une 5ème Cie DA usée par des mois de combats incessants dirigée par un capitaine dont les nerfs commencent à craquer... Il se diriga vers Suetonius...
-« Capitaine Suetonius »
-« Capitaine Henry »

Navlag avait magistralement réussi son atterrissage. Le Space Hulk s'était écrasé au beau milieu du nuage rose, et déjà, les hordes vertes sécurisaient le site en massacrant à tour de bras les trucs rapides à la peau blanche.
Kast'atronche essuyait la lame énorme de son kikoup sur la face cornue de la chose à ses pieds. il menait ses boys depuis trois bonnes heures à travers les landes arides. Il n'avait pû s'empêcher de croquer l'oreille de Navlag, il les avait mené beaucoup trop loin des gros meks en noir. Au moins les choses hurlantes étaient amusantes !
-« Allez, krabouillé moi tou sa ! » hurla t’il à la face de Psykat, qui esquiva un postillon gros comme un jambon.

Frère Hypolitus des Chevaliers gris trancha net le cou du démon majeur avec sa lance némésis.
-« Ralliez vous à moi », hurla-il de son vox amplifié. Ces frères s'exécutèrent, et après des heures de luttes incessantes, les hordes mélées des gardes pervertis et des démons commencèrent à refluer de la brèche.
Son visage s'éclaira lorsqu'il vit au loin des blindés aplatissant les démons à coup d'obus. Un petit doute l'envahit quand il vit un tir passant largement au dessus d'une percée démoniaque pour pulvériser une troupe de buggy... peints en rouge criard.
Hurlant de rage, Hypolitus abattit un démon de son fulgurant et ordonna le repli des forces impériales.
L'arrivée des Orks avait au moins permis de stabiliser les lignes.
-« Avec un peu de chance, les Darks Angels en noir vont peut être même entrer dans la bataille », pensa t'il en soupirant.
Vxelox hurla sa rage, et le sol se fissura sur trente mètres. Il attrapa l'humanoide le plus proche et le démembra par la seul puissance de son esprit. Reprenant son calme, il pensa alors au jour ou il avait pelé vivant l'autarque Arbriceh't, oui, cette manoeuvre pouvait fonctionner ici.
-« Khaleb », hurla t'il, « allez me chercher Syphax. Ce bon à rien de Noise va peut être servir à quelque chose. »

Le nob Kast'atronch' avait été rattrapé dans sa folie sanguinaire par le Big boss Barbak...
-« Kasta', t'as kramé les plombs ou quoi ? » hurla le Boss... « Laisse tomber les spac'boys Kaos et oublie pas la cibl'... »
-« Heein ?? »
-« Ben la cibl' quoi... les zom' vernoirqu'on pété not' truc...On va les bouffé tou cru... Dirige le kult d'la speedance vers eux...tous morts...j'en veu just' un pour jouer avek!!! »
-« Bien boss... » Une marée de véhicules bringuebalants et huileux s'ébranla vers la dernière poche impériale...

Frère Henri n'avait jamais digéré le jour ou le capitaine Suetonius l'avait envoyé à la mort avec ses hommes, il y avait de cela des décennies. Il n'était alors que sergent, et depuis, il ne supportait plus les gradés qui n'accompagnaient pas leurs hommes au front. Les deux géants s'observaient par dessus la table, la tension entre eux rendait nerveux les officiers de la garde.
-« Et bien Suetonius, vos effectifs sont décimés et votre armure est bien propre », ironisa t'il.
Le Capitaine de la V compagnie ne fit pas l'erreur de se cabrer sous l'insulte.
-« C'est que je préfère remporter la victoire avec ma cervelle, mon Frère. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
boublik
Tu ne sais pas qui je suis ?
avatar

Nombre de messages : 1335
Age : 45
Localisation : ça dépend du vent...
Date d'inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: l'histoire sans fin I   Dim 14 Fév 2010 - 11:22

Le sang du dit Frère ne fit qu'un tour et sa main se porta sur la garde de sa lame... C’en était trop, les doutes du Frère capitaine Henri quand à la droiture de Suetonius s'effondrèrent pour ne faire place qu'à une noble envie de le ramener dans la lumière de l'Empereur...
Le combat s'engagea entre les deux marines, une lutte de titans...qui aurait dû se terminer avec la mort d'un des deux hommes... S'il n'y avait pas eu ces satanés orkz...
Une déflagration gigantesque éventra le bâtiment de commandement... qu'une ruée de peaux vertes pénétra sauvagement... L'assaut fut si violent, que les défenses furent soufflées comme des fétus...
Une escouade de Nobz vétérans arrêta donc le duel fratricide... Kast'atronch' les dirigeait avec des beuglements indistincts.... Frère Henry fut laissé pour mort par les orks... tandis que les légions de Vxelox en profitaient pour retourner la situation... L'impérium était près de céder définitivement...
Les nobz avaient pillé le bâtiment en ruines et s'apprêtaient à partir quand Kast'atronch' se souvint de la demande de son Big Boss... Il attrapa Suetonius par une jambe et le traina comme un bestiau derrière lui... le capitaine n'avait pas encore repris connaissance suite à l'explosion...
Il se réveilla des heures plus tard, enfermé dans un cachot obscure du space hulk ork.... à des années lumières du combat et de ses frères... Sans armes ni armure... Seul au beau milieu d'une Waaagh interplanétaire...

Le fouet énergétique cingla l'air, et malgré sa constitution de marine, Frère Henri hurla pour la deux cent trente septième fois. -« cela suffira, mon frère. »
-« Non, Raglar », haleta le capitaine, « Suetonius n'est plus, ou pire, cela par ma faute. Rien ne saurait rattraper cela. »
- « Cela est vrai. Votre différent a provoqué votre perte à tous deux. »
- « Le grand maitre m'a donné un vaisseau et trois de mes escouades pour me racheter. Je ne rentrerais pas sans Suetonius! » Dans ses yeux brillaient la résolution du Lion. La galaxie allait connaitre une de ses plus grandes quêtes.

-« Enfin nous vous tenons Vxelox », fit la voix douce de John Karmody .L'inquisiteur resplendissait dans son armure énergétique. L'hérétique n'était plus qu'une éponge sanglante. Le justicar Hypolitus qui l'avait capturé se tenait dans l'ombre.
-« Fouettez moi encore un peu », réclama la chose.
- « J'ai pire pour vous », sussurra l'inquisiteur.

Le bâtiment où avait embarqué frère henri vibra fortement et les alarmes furent déclenchées. Un croiseur de guerre inconnu semblait s'approcher. Il ressemblait à un bâtiment impérial mais en fort mauvais état, ses armoiries étaient totalement effacées et ne laissaient rien présager de bon.
Frère henri apprit de son serveur radio que cette étrangeté communiquait sur un canal sécurisé pour demander un accès au pont pour une délégation ayant pour but de leur apporter l'aide dont ils devaient avoir besoin.
Henri, fort de son expérience, fit placer une armée de gardes à l'entrée de son vaisseau et accepta que quelques invités accèdent à une salle de réunion. Il savait que cela ne pouvait pas être bon ... Il n'avait pas donné l'ordre d'envoyer un message de détresse. Il fut surpris par ce qu'il vit dans le sas. Un archonte eldar épaulé par trois spaces marines en armure violette.
Sa première pensée fut « des guerriers de slaanesh avec un eldar... » Mais il se trompait.
Il avait devant lui la prochaine force de frappe de l'empereur. Le capitaine Elzanar fut le premier à prendre la parole pour la délégation.
-« Il semblerait que vous soyez en fâcheuse posture frère général. Je représente le chapitre des space poulpes qui viennent vous prêter main forte pour récupérer votre Suetonius ... même si je pense que nous aurions d'autres priorités, il semblerait que ce ne soit pas l'idée de notre ami ici présent » dit-il d'une voie monocorde.
L'eldar mit quelques secondes avant de répondre , il lui fallait du temps pour former des phrases dans ce langage qui lui était presque inconnu.
-« Votre capitaine est retenu prisonnier par des orks dans un cachot d'un de leurs vaisseaux. Et je sait où il se trouve. Je suis venu ici pour vous prévenir que vous n'avez plus beaucoup de temps pour le secourir et que vous n'y arriverez pas sans l'aide que vous proposent ces humains. »

Un ork plus trapu que les autres entra dans le quartier des geôles à bord du Space hulk , il se dirigea vers la première cellule et y découvrit le corps dénudé du capitaine Dark Angel enchainé dans les immondices...
Interpellant le gardien Grot :-« y es bizarre çui-là... Y Sue tou nu d'l'anus »
-« ...Cap...capitaine Suetonius ... » prononça dans un râle le prisonnier...
Les souvenirs lui revenaient, la campagne mal engagée, l'arrivée de la ravewing et des orks, le conflit avec son Frère d'armes.... la douleur se fit plus cruelle à cette seule pensée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
boublik
Tu ne sais pas qui je suis ?
avatar

Nombre de messages : 1335
Age : 45
Localisation : ça dépend du vent...
Date d'inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: l'histoire sans fin I   Dim 14 Fév 2010 - 11:23

-« Big Boss' l'a di deul' préparé avec ça...pis après faut l'amené a la kantina... On va bien s'marré... » L'ork jeta au grot un sac contenant des vêtements...
Sur Landabab 2, les orks étaient repartis aussi vite qu'ils étaient arrivés... leur vengeance contre l'ennemi héréditaire assouvie... Les légions de Vxelox avaient suivi l'assaut mais s'étaient retrouvées mal engagées après le départ des peaux-vertes... L'arrivée des Chevaliers gris et de l'Inquisition avaient sauvé l'impérium de la déroute...
Une Cie blindée totalement annihilée et deux Cies DA décimées étaient déjà de lourdes pertes pour l'Empereur...
Et l'Inquisiteur Karmody voulait des réponses à ses questions... notamment au sujet des Dark Angels et de ses envoyés Keisha, milton...

Frère Henry avait échappé de justesse aux patrouilles de l'inquisition dans les heures suivants la fin des combats... en rampant comme une bête jusqu'à son croiseur...le silvus.. Maintenant, il volait au secours de Suetonius... pour faire taire définitivement certains secrets… ou simplement pour aider un frère d'armes...

Ailleurs, un autre prisonnier hurlait...mais ce n'était pas de douleur... Karmody avait prononcé tous les rituels connus pour percer la psyché du Démon et le plier à sa volonté, il avait utilisé tout l'éventail des instruments de torture à sa disposition.... Mais Vxelox continuait de se complaire dans sa souffrance... Karmody ne savait plus que faire...
-« Encooooooore, encoooooore..." suppliait Vxelox en ondulant sur le sol ensanglanté et salit par ses propres fluides...
A bord du croiseur Silvus:
-« Vos intentions et vos intérêts dans cette affaire m'échappent totalement... » Frère capitaine Henry regardait dans les yeux de l'eldar à la recherche de la traitrise...
-« ... et je ne connais rien de soi disant Space Poulpes... Space poulpes, laissez moi rire, jamais l'Empereur n'aurait nommé une légion astartes de poulpes..." Frère Henry avait maintenant dégainé son épée énergétique et les marines Dark angels présents pointaient leurs bolters sur les invités...
-« Donnez moi une raison valable où je vous réduit en miettes... » Le regard du capitaine lançait des éclairs...
En guise de réponse, l'eldar sortit une étrange boule transparente, emplie de fumeroles colorées...
-« Regardez dedans... Vous comprendrez peut être... »
Henry sonda les fumeroles et l'image apparut, nette et précise...
Suetonius était trainé comme un animal, par de lourdes chaines, derrière un nob triomphant qui pénétrait dans une salle immense où se tenait la plus grosse assemblée d'orks qu'il n'avait jamais vu... Les centaines d'orks hurlaient et buvaient tandis que le nob s'approchait du trône du Big boss... Suetonius était vêtu d'une courte robe de tulle rose pâle et portait un bonnet de bouffon sans doute récupéré sur le cadavre d'un eldar arlequin...
Le nob Kast'atronch' s'agenouilla devant le trône de Barbak : -« V'la ton nouvo joué Boss... »
La Waaagh hurla...le big boss bavait...

-« Alors Delphis, qu'en pensez vous », demanda frère Henri.
- « J'ai percé l'illusion. Ces soit-disant Space poulpes sont des guerriers eldars. Ils ont sans doute pensé que nous les accepterions avec notre apparence. »
-« De toutes façons, nous avons besoin d'eux », soupira t'il. Depuis deux semaines, le Silvus suivait la forme effilée du vaisseau Eldar, révélé par Delphis.. En route vers Suetonius.
A deux jours du tandem, un vaisseau noir scindait le warp.
Le Legatum, le Vaisseau de Karmody, les suivait depuis le début, avec à son bord, l'Archihérétique Vxelox.
Si cela était possible pour lui, il dormait. En vérité, son maitre s'adressait à lui.
-« Profites de ta situation, fidèle serviteur, une fois arrivé sur le monde des brutes, tu te chargeras des eldars. Ils sont à moi », sussurra Slaneech. Ce simple son suffit à souffler toutes les âmes démoniaques à trois secteurs à la ronde...
Vxelox sourit, car son maitre lui faisait confiance, sa récompense serait grande. D'autant qu'il le savait, les eldars se faisaient dessus en entendant le nom de Vxelox...

Sirouanh, archonte dépêché pour que les space poulpes restent en contact avec son vaisseau monde, fut reçu par Elzanar alors qu'il rentrait de leur visite auprès de Henri.
-« Vos frères ne nous croient pas. Ils pensent que vous êtes des guerriers de notre race mais ne nourrissent pas de pensées belliqueuses envers nous pour le moment ... Ils ont trop besoin de nous pour mener leur mission à bien » déclara-t-il à peine la porte du bureau fermée.
-« Pensez vous qu'ils pourraient nous trahir a un quelconque moment de la bataille? » interrogea Elzanar.
-« Je ne peux vous dire les visées précises de cet humain, son esprit était brouillé par des images de Suetonius portant des frusques, trainé par des orks, et des passages de sa vie d'aspirant ... surtout centrés sur les moments où il se lavait avec ses camarades. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
boublik
Tu ne sais pas qui je suis ?
avatar

Nombre de messages : 1335
Age : 45
Localisation : ça dépend du vent...
Date d'inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: l'histoire sans fin I   Dim 14 Fév 2010 - 11:23

-« Vous savez que nous vous serons éternellement reconnaissant et que nous ne poserons pas de questions pour cette mission que vous nous avez donné, mais je trouve que vous nous lancez dans un combat qui ne vous concerne pas. »
-« Je ne sais pas non plus pourquoi je suis envoyé parmi vous mais mes ordres sont clairs, je dois vous tenir informé de tout ce qui pourrait vous être utile a détruire ces orks et a récupérer le capitaine Suetonius. »
Elzanar doutait du fait que l'archonte n'en sache pas plus. Il était sur que les eldars avaient un but secret dans cette guerre.
Malgré la méfiance qu'il avait d'habitude pour les membres de cette race, il ne pouvait s'empêcher de se dire que sans eux, il n'aurait plus été là. Et son esprit loyal le poussait à aider ses sauveurs.




-« Seigneur, je vous prie d'excuser mon irruption dans votre bureau, mais les astropathes ont reçu une transmission code magenta en provenance de l'inquisiteur Kharmody de l'ordo hereticus. Deux astropathes n’ont pas survécu à la transmission, ça sent les ennuis, si je puis me permettre. »
-« Merci adrian, tu as assez d'expérience, et ton sixième sens ne te trompe que rarement, passes moi l'enregistrement. »
-« Voila maître. »
-« Merci, tu peux disposer. » Une fois adrian parti, il prit le message et le glissa dans son module d'écoute.
Une fois son sceau d'identification inséré, il prit part du message.

XXXcode magentaXXX
Je vous envoie ces informations, pour que vous en fassiez le meilleur usage. Je serais bref, il y a beaucoup d'agitation.
Chapitre astartes " space poulpes " en étroite relation avec des xénos eldars.
Préparez votre départ en attendant mon prochain message, je vous donnerais les coordonnées précises pour que vous me rejoigniez au plus vite.
John Kharmody
inquisiteur
ORDO HERETICUS
XXXfin transmissionXXX

Il se laissa tomber dans son fauteuil et se dit : « Et c'est reparti, il est l'heure pour le seigneur inquisiteur de l'ordo xénos Otto Babone de reprendre du service. »
Il sortit sa rosette inquisitoriale d'un tiroir, la rangea dans sa poche et quitta la pièce.

-« Amiral Kardoff, le Colonel Youri vous fait savoir que toutes les unités de la garde sont embarquées ».
-« Merci Enseigne, dites au Capitaine Vardor que je veux le voir maintenant »
-« A vos ordres Amiral ».
Plongé dans ses pensées, l’Amiral grommela : « Maudits Orks, ils ont bien failli me détruire un croiseur… »
Le Capitaine Vardor commandait le Cardinal Boras depuis peu, cet insigne honneur il le devait à l’Amiral Kardoff. En se rendant vers le pont de commandement il réfléchit à la synthèse de la bataille pour le système Landabab.
-« Amiral, ce fût une victoire écrasante contre la flotte chaotique, inférieure en nombre et surprise par notre flotte lors de son déploiement orbital. »
-« Je sais capitaine, mais cela ne m’intéresse pas pour le moment. Ce que je veux savoir, c’est où est cette maudite flotte Ork »
-« Vous savez que la moitié de nos croiseurs de combat escortent le Sanctus Repurgare , qui poursuit la flotte Ork, le Flame of Purity vient de nous donner la position de la base ork. Le chapelain Drusus commandant de la 5° compagnie Dark Angels attend en orbite haute. »
L’Amiral ne connaissait pas ce Drusus, un chapelain commandant un croiseur d’attaque. Ces Astartes le surprendront toujours.
-« Il attend quoi ? »
-« Personne ne le sait et il ne veut pas que l’on attaque la flotte ork maintenant »
Après le départ du Silvus sans aucun code Impérial de mission et le Code Magenta du Croiseur de l’Inquisition, il commençait à en avoir assez du comportement des Astartes.
-« Ordonnez le départ immédiat de toute la flotte, nous rejoignons le Flame of Purity »

Maître Suetonius était sur le qui-vive depuis que ces brutes sans cervelle l’avait capturé. Impensable, le geste de Frère Henri l’avait dérouté, il espère que Drusus a survécu et communiqué cette information au Roc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
boublik
Tu ne sais pas qui je suis ?
avatar

Nombre de messages : 1335
Age : 45
Localisation : ça dépend du vent...
Date d'inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: l'histoire sans fin I   Dim 14 Fév 2010 - 11:29

Maintenant la situation était claire, ces geôliers étaient tous très lents, aucun d’entre eux n’avait vu son geste lorsqu’il réussit à voler la clef de ces maudits fers. Devant le Big boss Ork, revêtu d’un vêtement étrange issu de l’imagination débile d’un Nob, il préparait son assaut. Avec comme seule arme les chaînes de ses fers et comme seule protection sa carapace noire de space marine, il se jette sur le Nob le plus proche et lui explose le crâne d’un coup de chaîne bien placé… Avant que le corps ne tombe sur le sol, il s’empare de son kikoup et de son fling. Tout se déroule au ralenti, le Big boss qui commence à se lever, un tir sur la droite pour abattre un nob trop près et c’est le contact avec le Big boss trop lent pour éviter de se faire trancher la gorge par le kikoup.
Le temps s’arrête, tous les orks présents le regardent maintenant avec un air bizarre, un léger flottement dans la salle…quelques nobs se décident à le charger et à lui tirer dessus, quand aux autres c’est la mêlée générale pour savoir qui sera le nouveau Big boss.
Profitant de la confusion générale, Suetonius coure vers l’extérieur, depuis qu’il est prisonnier il a étudié la configuration des lieux, une ancienne base impériale très peu modifiée par les orks. Il se dirige vers l’entrepôt de matériel où il trouve et élimine une dizaine d’Orks.
A l’intérieur il aperçoit un Land Raider volé et visiblement pas encore modifié. Il s’y enferme et lance les moteurs, active le système d’armes et tire sur tous les véhicules, orks, réservoirs et autres cibles dans son champ de vision…quelques minutes plus tard il sort de l’entrepôt en pulvérisant les portes du hangar.
En zigzaguant un maximum pour éviter les tir de roquettes, il lance le Land Raider dans la zone de l’astroport, l’esprit de la machine localise le dépôt de carburant pour vaisseau le plus proche et Suetonius jette le Land Raider dedans… Rien, pas d’explosion… Le réservoir est éventré et le carburant recouvre le Land Raider et se déverse aux alentours. Tout en priant le Lion et l’Empereur, Suetonius enclenche la surchauffe des générateurs à plasma… Après une dernière pensée pour ses frères de batailles, il appui sur le bouton d’auto-destruction.

Le chapelain Drusus était plongé dans ses prières, regardant les yeux brûlants la surface de la planète depuis des heures. Rien, toujours rien et l’amiral qui s’impatientait de plus en plus.
Même si le Sword of Caliban devait être là bientôt, cela risquait d’être très tendu entre la flotte Dark Angels et les Impériaux. Et puis après tant de temps vint le signal de l’attaque, une lueur intense venait de surgir à la surface.
Il crie dans l’intercom-« A l’attaque, tout le monde dans les modules d’atterrissages l’heure de la vengeance a sonné »
-« Amiral Kardoff, nous débarquons sur la planète, merci pour votre soutien vous pouvez commencer le bombardement orbital, gloire à l’Empereur »

-« Le piège semble avoir fonctionné au mieux.... Nous sommes contents de vous Melvor Shtrakka... »
Le Prince chaotique tourna deux yeux purulents vers le korsair ork... « vraiment trés satisfaits... vous aurez vos croiseurs et tout l'armement nécessaire au bon maintien de votre Waaagh... »
-« C't'imbécil' d' Barbak avec ses nobs à la con...J'en fai c'qu'j'en veu... Y croyait qu'il avai gagné c'te squigg...Mouaaarf mouaarf ... »
-« Capturer un dignitaire Dark angel n'était pas une mince affaire...Vos techniques orks me sont étrangères, cependant elles fonctionnent... » Le Prince Lexiter de la Legion Lupus Dementia savourait cet instant...
-« Une grosse armada arrive dans la zone, des croiseurs Dark angels, des vaisseaux de la garde et cervelle sur le gâteau, l'inquisition nous fait l'honneur de sa présence au bal de ce soir... Nous allons porter un coup fatal à la relique décharnée qui leur sert de chef... »
Le boss ork suintait gras dans la chaleur étouffante du poste de commandes de la barge de bataille dédiée au dieu Nurgle... et l'odeur de décomposition et de charnier lui soulevait le coeur... et pourtant à ce niveau là il en avait vu d'autres...
-« J'vais r'joindr' mes boyz dans mon nouvo grogrobigkaboumdezétoil' et on va s'préparer à la baston... »
Lexiter ironisa « j'espère que vos orks seront à la hauteur... Il y a longtemps que nous n'avons pas combattu ensemble... »
-« Mé Blakbones doggz c'est po dé flemasses quank'fau castagné... et mes nobz c'est lé meilleur.... »
Melvor Shtrakka goba encore quelques mouches et prit congé...
Derrière la gigantesque verrière du poste de commandement, Lexiter observait la plus grande armada chaotique jamais regroupée... des centaines de vaisseaux de toutes tailles et origines attendaient son signal pour la curée, cachés des radars par une forte concentration d'astéroides magnétiques...
Oui, le piège avait fonctionné, les forces impériales allaient prendre un assaut spatial effrayant... et peu en réchapperaient...
-« Ils croyaient récupérer un chef , et c'est une branlée qu'ils vont prendre... Qu'en pensez vous mon cher Cypher? »
Cypher répondit: -« D'autant plus que l'archiadepte de slaanesh Vxelox est au coeur même de leur dispositif.... Il n'attend plus qu'un ordre pour se mettre en action... »
-« Où est il en ce moment précis? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
boublik
Tu ne sais pas qui je suis ?
avatar

Nombre de messages : 1335
Age : 45
Localisation : ça dépend du vent...
Date d'inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: l'histoire sans fin I   Dim 14 Fév 2010 - 11:30

-« Prisonnier sur un vaisseau de l'Inquisition... »
-« Vxelox...prisonnier....HAHAHA »

A bord du croiseur donné aux orks, Melvor Shtrakka, kapitain' du klan korsair Blakbones doggz frimait sévère...
-« Bon lé grots, fau m'astiké le grogrobigkaboumdézétoil' kom'y fau... Fau qu'ça rest' korrect... Apelé moi lé mekanos du klan, fau qu'j'leur caus' aménagemens.... » Il rejoignit le quartier où l'attendaient ses fidèles nobz...
Ils étaient tous là, une bande de pillards sans scrupules mais tous vétérans de nombreuses guerres.
-« Boostamax, lex, lakarn et ragul, vous meneré les troup' de chocs si on doit débarké...Toi, big blastius, tu reste avek moi, et tu met en chauff' ton dezinger'... »
-« Lé boyz…on va bouffé du zom’… »

-« Capitaine, notre cher compagnon avait raison, nous ne sommes pas seuls dans ce champ d'astéroïde ... Je ne pense pas que l'on puisse nous détecter mais il ne m'avait jamais été donné de voir une flotte aussi importante. Aucune flotte loyaliste n'est aussi armée ... ou tout du moins en si grand nombre. »
-« Nous sommes seuls contre toute cette flotte de bataille », répondit le capitaine. « Il serait peu judicieux de mener une attaque suicide, ils nous ont dit de les attendre mais je pense qu'ils seront en retard ... sûrement volontairement! »
Le magnifique croiseur violet pouvait suivre le moindre des déplacements de la flotte sans pour autant pouvoir identifier sa composition. L'archonte avait parlé d'une immense armada, que les forces sur place ne seraient pas de taille. Il pouvait lire dans les limbes de l'avenir et le savait, mais Elzanar doutait de plus en plus de l'utilité de leur intervention dans ce conflit. Alors que leur seule force devait lutter contre une flotte ruche tyranide aux confins de la galaxie. Autant en était que pour l'instant leurs frères étaient en danger et que leur intervention minutée serait le seul moyen de remporter cette bataille ... Si leurs alliés daignaient se montrer, ils seraient plus sûrs. »
-« Nous couvrons vos arrières », envoya-t-il au vaisseau de son chapitre dans lequel il était arrivé. « Engagez la bombe dans la soute des réacteurs, et n'oubliez pas que c'est eux ou nous! »
La bataille s'annonçait serrée mais pouvait tourner à leur avantage si ce plan marchait.

Dans tous les interphones des vaisseaux de l'armada orko-chaotique, la voix de Lexiter sonna comme la voix des dieux eux-mêmes:
-« Déclenchement de l'Opération Butcher Baby .... Concentrez l'assaut sur le centre de leur dispositif...Ils ne nous attendent pas et ont adopté une formation d'attaque.... Ca va saigner dur... Pas de prisonniers, je répète, pas de prisonniers.... »
Dans le grogrobigkaboumdézétoil', une sauvage clameur répondit à l'appel... L'armada s'ébranla vers la flottille impériale....
-« Maitre, que faisons nous de ce croiseur violet repéré à l'arrière du champ d'astéroides ?? »
-« Envoyez lui un Kraken géant des abysses warpiens ...Ca devrait le ralentir cinq minutes.... »
-«Votre grandeur a beaucoup d'humour... »
-« Ah, envoyez des messages télépathiques à Vxelox... Il peut commencer le travail... »

Le silvus s'était séparé du croiseur des poulpes depuis des jours. Delphis avait eu un songe, et ils avaient alors adopté une trajectoire courbe qui les avaient amené dans le dos de la planète. Frère Henri pouvait voir l'immense rassemblement de vaisseau ennemi et il faillit perdre espoir. Le puissant auspex du Silvus détecta le vaisseau Space poulpe qui fonçait vers les astéroides, il vit aussi le warp s'ouvrir devant ce croiseur et la créature difforme et immense enserrer le vaisseau entre ses tentacules. Une telle chose paraissait impossible.
Frère Henri baissa les yeux. Son immense main contenait le pendentif symbole de sa fonction, que lui avait donné Suetonius il y a cent trente sept ans. Il emprisonna la relique dans sa poigne et se retourna :
-« Frère ! » Sa voix puissante porta jusqu'au fond de la salle ou s'était regroupée la centaine de ses frères.
-« Nous sommes maintenant face à notre destin! Nous n'avons aucun espoir de survivre, et pourtant nous allons vengez Suetonius et nos frères ! »
- « GLOIRE », hurlèrent les Darks angels.
- « Les renforts ne vont pas tarder mais nous ne les attendrons pas! »
-«GLOIRE », rugirent les Space marines, bénis du Lion.
- « Nous trancherons les gorges xénos et hérétiques ou nous mourrons en essayant! »
- «Gloire », mugirent cent vox amplifiés.
- « En avant, Silvus, le système d'infiltration fantôme est engagé, tous les appareils sont éteints. Nous commençons à pénétrer leur dispositif. Le croiseur amiral ennemi est verrouillé. »

A bord du Legatum, Karmody était prostré.
Vxelos s'était libéré. Il avait dévoré les visages sans tâches de ses chérubins en hurlant une horrible incantation :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
boublik
Tu ne sais pas qui je suis ?
avatar

Nombre de messages : 1335
Age : 45
Localisation : ça dépend du vent...
Date d'inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: l'histoire sans fin I   Dim 14 Fév 2010 - 11:31

« Han y bal, Lek ter », puis s'était volatilisé dans les soutes du Legatum. Depuis le croiseur tremblait de plus en plus, il commençait à muter, des tentacules remplaçaient toutes les anciennes crénelures, il prenait une teinte rose et la proue représentait le visage démoniaque de Vxelox.
Oui, Karmody était prostré... mais ne le resta pas longtemps, prostré... Les longs tentacules gluants de Vxelox s'infiltrant en lui par chacun de ses orifices le tirèrent de sa léthargie. Mais il était trop tard... Il fut aspiré de l'intérieur, chair et âme...

Le Kraken géant des abysses warpiens ne fit qu'une bouchée du vaisseau poulpe... En fait de poulpes, ils venaient d'en rencontrer un d'énorme de poulpe...Mais pour eux aussi, il était trop tard, la carcasse métallique du vaisseau fût broyée dans un sourd crissement qui résonna dans l'univers... Un pet violet du kraken indiqua l'assimilation intestinale des space poulpes... La créature infâme chercha alors une nouvelle proie et se joignit à l'assaut avec l'armada chaotique qui commençait à engager l'ennemi...
La boucherie venait de commencer.... La violence et la soudaineté de l'attaque avaient totalement désorganisé l'empire...dont les vaisseaux se heurtaient entre eux dans des manoeuvres désespérées...
De sa barge, Lexiter lupus dementia se régalait du spectacle grandiose... Il se fit ouvrir une bouteille de jus d'âmes...
-« Bientôt mon bon Pépère Morgul m'offrira mon troisième anus », se délecta Lexiter devant son verre, qui commençait à grouiller de vers au milieu de pus.


Au centre de tout ce merdier, le Legatum avait pris une apparence démentielle... Les longs tentacules sondaient l'espace, agrippant au passage les vaisseaux impériaux en déroute... La flotte Dark angel subit une de ses plus cruelle défaite ce jour là... on ne parle pas des dégâts occasionnés dans la garde... habituée à ce genre de débâcles.
Le visage hideux de Vxelox avait pris une apparence plus douce et rayonnait de jouissance... Sa longue langue venait d'attraper le croiseur de frère Henry...
La flottille de l'inquisiteur Otto Babone arriva à ce moment de la bataille, mais il semblait clair que leur arrivée ne changerait pas grand chose à l'issue de la bataille....
-« Trop de conjonctures chaotiques en présence ici...» se dit Otto, « Une forte présence chaotique, des millions d'orks... Des eldars en qui je n'ai aucune confiance... Et les Dark angels ? Et puis aussi ce chapitre étrange les space poulpes...inconnus... » Oui Otto Babone avait du boulot...

Et plus de nouvelles de Suetonius...Mort? Miraculé? Repris par les orkz?...

Apparurent alors plusieurs échos radars .... Puis de plus en plus nombreux. Les sondes ne captaient plus la présence de tous les vaisseaux tellement leur vitesse était rapide et leur intervention violente.
-« Que les impériaux visent les plus gros croiseurs ennemis, mes corsaires se chargeront du reste et notre flotte arrivera rapidement pour anéantir tout ce qui restera »
Personne ne pouvait s'y tromper, c'était la voix de l'archonte qui était présent bien avant sur la barge du frère henry.
Les tirs impériaux se concentrèrent sur les croiseurs tandis qu'une énorme flottille de pirates spatiaux eldars fondait sur leurs ennemis plus petits. Cette action inattendue surpris autant les généraux impériaux que les commandants chaotiques. La bataille pris un tournant totalement différent en quelques instants ... mais cela n'allait pas durer. L'explosion des moteurs du vaisseau des space poulpes atteignit de plein fouet le Legatum et sa proie, qui furent endommagés de façon alarmante et soufflés un peu plus loin des combats.
Les manœuvres précises des corsaires leur permirent d'éviter de perdre trop de vaisseaux, mais les communications impériales résonnèrent bien trop vite d'une voix eldar qui leur donnait le conseil de battre en retraite avant que le reste de la flotte n'arrive. Ils n'eurent pour simple réponse que des injures venant des différents commandants.
-« Ils ne seront bientôt plus là pour s'en plaindre », dit un des pilotes, lorsqu'il vit le grogrobigkaboumdézétoil' ork enfoncer le côté d'une barge de commandement.
-« Dites à la flotte de tirer le plus précisément possible pour éviter de faire des dégâts aux humains ... s'ils nous avaient écouté, nous n'en serions pas là. Repli général des corsaires comme prévu », lâcha sèchement Sirouanh.
Les corsaires suivirent le plan et la bataille sembla gagnée dés les premiers tirs des croiseurs qui atteignirent le kraken en peine face. Après une salve rapide et efficace qui laissa un champ de débris à la place de la plupart des vaisseaux, sans distinction d'alliance, les eldars envoyèrent une équipe de secours pour récupérer les space poulpes qui avaient pu s'éjecter avant l'explosion de leur vaisseau. Le reste de la flotte se retira sans mots.
Tous savaient que cette victoire n'était qu'une étape dans le plan qu'ils avaient, et qu'ils se serviraient sûrement encore des humains pour le mener à bien.
-« Regardez tous ces sots », ricana Vxelox. « Ils nous ont allégé de nos larbins et ne se sont même pas aperçus que nous étions passés dans leur dos.» La nuée de démonettes ricana à l'unisson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
boublik
Tu ne sais pas qui je suis ?
avatar

Nombre de messages : 1335
Age : 45
Localisation : ça dépend du vent...
Date d'inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: l'histoire sans fin I   Dim 14 Fév 2010 - 11:31

-« Bon assez ri », sa voix reprit sa luxuriance habituelle. A ces mots, les tentacules se déployèrent, projetant une onde de choc qui n'aurait touché personne d'autre que les eldars.
A des centaines de kilomètres à la ronde, dans tous les vaisseaux eldars, leurs occupants s'effondrèrent. Sirouanh agrippa son long crâne entre ses doigts frêles.
-« Sssssssssssslaneeeeeeeeeeeeeeeeech » fut le dernier mot qu'il entendit.
Son crâne explosa à l'unisson de ses archontes, recouvrant les murs de minuscules bouts de sa cervelle si supérieure.

La torpille de frère Henri s'arrima solidement à la coque du grogrobigkaboumdézétoil' , les charges sautèrent et la centaine de Darks angels pénétra dans l'antre des orks.
Ils tombèrent immédiatement sur une escouade de boys qui les chargea sans réfléchir comme... des orks.
Le capitaine de la seconde compagnie trancha un cou, puis un bras. Son pistolet plasma rugit et le nob s'effondra, le crâne liquéfié. Un kikoup frappa son plastron qui détourna l'attaque. Utilisant la force de son adversaire, il se projeta sur le côté et empala son adversaire. Autour de lui, ses frères nettoyaient la salle au lance flamme et au bolter, sécurisant la zone.
-« Frère Hamalth, prenez une escouade avec vous et descendez les niveaux. Garth, prenez les réacteurs. Folth, aux torpilles. Les autres avec moi, je veux la tête du big boss. »

Le sergent Kalmar des Space Poulpe avait échappé au kraken avec sept de ces frères dans un thunderhawk.
A cet heure, ils étaient les derniers Poulpes à des milliers d'année lumière.
Aux commandes, il dirigea son appareil vers le vaisseau tentaculaire. Il ne supporterait pas la présence de ce poulpe là!
Les sept poulpes conjurèrent le sergent Kalmar de renoncer à cet assaut inutile et perdu d'avance... Le frère Pieuverus prit la parole pour tous:
-« Sergent, votre loyauté envers l'empereur ne sera pas remise en cause, nous ne pouvons rien faire à huit contre ce....cette..chose!! »
-« Non, Pieuverus, il ne sera pas dit que les Poulpes auront failli »
-« mais, on se fait un sang d'encre sergent » dit encore Frère Alaromanus.
Un choc violent ébranla le thunderhawk...un cable d'éperonnage du vaisseau inquisitorial d'Otto Babone venait de la percuter de plein fouet et le tirait vers lui... A son bord, L'inquisiteur était persuadé d’avoir à faire à des infidèles, et il comptait utiliser tous les moyens à sa disposition pour les faire parler...

Le broyage d'âmes en masse des eldars avait épuisé Vxelox tant la jouissance avait été grande... Plus d'eldars, une flotte impériale en débandade totale... Il pouvait à présent quitter le combat et retourner subir les tourments délicieux de ses maitres...
Le Legatum, rebaptisé malgré lui le Sodogomorium quitta doucement la zone de bataille et s'enfonça tendrement dans le Warp... A bord, Vxelox organisait la plus gigantesque orgie du millénaire... Il allait reprendre des forces et reviendrait plus puissant encore...
Le sergent poulpe actionna la pince qui sectionna le câble qui le reliait au vaisseau noir. Le thunderhawk plongea dans le warp à la suite du vaisseau tentaculaire.
-« Frères », dit le sergent, « nous mourrons comme les poulpes savent le faire, et nous emmènerons le démon avec nous dans la mort.»

Ivre de sang, Lexiter continuait d'assister au carnage....
-«Certes, l'assaut de ces chiens d'oreilles pointues nous a fait du tord...tuer notre Kraken, une bête que j'ai élevé à coups d'savates... et pourquoi un assaut furtif d'une telle ampleur? Ils manigancent encore un sombre projet...pourquoi avoir fuis les combats si vite...»
Cypher répondit: « La peur sans doute... »
-« Bon, il est temps d'en finir... Envoyez les troupes d'assaut de la peste pourrir ce qu'il reste de cette armada pitoyable... Et regroupez nos forces restantes face à nos amis de l'Inquisition...Quand à vous cypher, je souhaiterais que vous alliez en personne sur la planète voir ce qu'il reste de la place forte de Barbak...Vue l'explosion au sol, y doit pas rester grand chose... Et surtout, assurez vous que Suetonius est bien mort...et s'il vit encore... Amenez le moi... »

Dans un geste de courage déterminé, une centaine de Dark angels venaient de prendre d'assaut le croiseur ork dont on voyait encore les marquages impériaux... Aprés la surprise, les orks commençaient à s'organiser, l'escouade chargée des torpilles trouva une solide résistance après quelques niveaux et n'arrivait plus à avancer d'un mètre...
Les autres escouades furent peu à peu dans la même situation et de violents corps à corps éclatèrent dans le
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
boublik
Tu ne sais pas qui je suis ?
avatar

Nombre de messages : 1335
Age : 45
Localisation : ça dépend du vent...
Date d'inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: l'histoire sans fin I   Dim 14 Fév 2010 - 11:40

croiseur... Seul le groupe mené par un Frère Henry plus déterminé que jamais continuait de s'enfoncer dans le dédale de salles et de corridors...
... une vingtaine de Dark angels contre une armée... Deux escouades prêtes à la mort...mais ils vendraient chèrement leur peau...
Le chapelain Drusus des Darks angels observait la planète ravagée des orks depuis la baie d'observation du Sword of Caliban. C'était une barge de bataille gigantesque, aux nombreuses décorations. Autour de lui naviguaient des croiseurs de plus petites tailles, qui transportaient chacun des escouades de Darks angels. Les premiers modules plongèrent vers les ruines de la forteresse ork.
Peut être Suetonius était il encore vivant. Il relut le message de frère Henri, les choses avançaient en orbite haute.
Au moins étaient ils débarrassés de ces ridicules space poulpes.

Frère Calth pulvérisa les orks au lance flamme. Un monstrueux ork abattit sa hache et le crâne du frère céda.
Le sergent bondit par dessus son corps et décapita la bête. Il posa la bombe à fusion et plongea dans le couloir
-« A terre », hurla t-il…La bombe explosa, faisant voler des éclats métalliques en tout sens. Frère Henri bondit en avant de ces hommes pour pénétrer dans la salle de commande. Malgré des siècles d'expérience, il n'avait jamais vu un ork aussi gros.
-« Kramez moi ces meks », beugla t'il, « garder moi le plus baleze, jé plu d'kur dent! » Vociférant, les Orks chargèrent.
Calmement, le capitaine de la Ravenwing rassembla ses hommes et entreprit son carnage, pour Suetonius...

-« Amiral Kardoff, Maître Belial veut vous parler ! »
Depuis l’arrivée de la flotte du chaos l’amiral se demande bien ce qui ce passe ici, tellement d’événements impossibles viennent de se produire… « Mais bon voyons ce que nous veut l’Astartes. »
-« Maître Belial, content de vous voir. Quelle est la situation dans votre secteur ? »
Belial Maître de la Deathwing était d’un calme tout a fait relatif, il se demandait si l’univers devenait fou et ses frères avec.
-« Amiral, mon secteur est très calme et je vous garantis qu’il le restera, pouvez vous me faire un résumé de la situation». Le ton glacial et la mine figée de l’Astartes déplurent profondément à l’amiral.
-«Hum… Oui bien sur. Nous sommes arrivés sur zone avec un secteur complètement dégagé. Suite à la demande de l’un de nos croiseurs qui escortait le Sanctus Repurgare… Un de vos croiseurs d’attaque… »
Le ton un peu mielleux de l’amiral ne lui plaisait pas du tout, mais vu la situation il fallait se concilier la flotte impériale.
-«Je suis au courant pour tout ce qui concerne mes Frères, j’aimerais que vous me parliez plutôt de la situation actuelle ». Le léger sourire de l’astartes réconforta l’amiral qui venait de recevoir les données sur la flotte Dark Angels, impressionnant… Il comprenait mieux l’assurance du maître de la Deathwing.
-« Bien, pour faire court une flotte du Chaos de taille moyenne… plusieurs centaines de vaisseaux de tous types dont quelques vaisseaux de ligne, mais bizarrement ce qui semble être le navire amiral est un simple croiseur, sont entrés sur zone. Ils nous ont engagé sans connaître notre puissance de feu et ont utilisé des artefacts étranges pour détruire un croiseur léger de classe Solaris eldar et endommager un de vos croiseurs le Silvus. ».
Bélial était stupéfait par ces nouvelles, des avatars aussi puissants ne peuvent être détruits que par un maître archiviste.
-« Oui nous avons récupéré le Silvus…mais continuez »
-« Le premier artefact est détruit, quand au second, le frère capitaine Draken s’en est chargé à coups de psycanon et de plusieurs centaines de bombes à plasma couplés à des missiles perforants. Le croiseur chevalier gris est toujours sur zone avec son escorte.»
-« Bien, je vous remercie pour ces informations, pour le moment nous nous chargeons du croiseur ork, ensuite nous engagerons le combat contre la flotte du chaos, bonne chasse amiral. »

-« Maître Belial, je n’ai pas trouvé la moindre trace du Capitaine Suetonius ».
-« Frère Drusus, cela me semble plus que logique, seule une armure terminator aurait pû résister à une telle explosion, retournez sur le Sanctus Repurgare, nous vous avons fourni une nouvelle escorte de frégates de classe Nova et de destroyers de classe Hunter. Votre flotte est à nouveau opérationnelle. »
Maître Bélial avait un problème à régler, ce croiseur ork remplis de Dark angels.
-« Frère Sergent Domitien ».
-« A vos ordres Frère capitaine ».
-« On vous téléporte avec votre escouade sur le croiseur ork, votre cible est la balise du frère capitaine Henri, faites pas dans le détail les sharks vous suivent de près »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
boublik
Tu ne sais pas qui je suis ?
avatar

Nombre de messages : 1335
Age : 45
Localisation : ça dépend du vent...
Date d'inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: l'histoire sans fin I   Dim 14 Fév 2010 - 11:41

Le Big Boss éructa violemment et un glaire énorme fila en direction des astartes, frère Galm l'évita mais Hanon ne put qu'en partie s'en débarrasser. La matière purulente fit lentement fondre l'armure du frère, qui finit par succomber sous la bronchite du Big Boss.
-« F'sez longtemps q'j'le trainé çui la », marmonna la créature. Beuglant son cri de guerre, il saisit le marine le plus proche et le sectionna net de sa pince énergétique. Son sang éclaboussa l'armure obsidienne du capitaine.
Hurlant sa soif de vengeance, frère Henri asséna un revers de sa lame qui trancha dans la chair, la pince tomba inerte au sol. Le Big Boss baissa son regard porcin vers le zom et reconnut en lui un adversaire de talent.
Il envoya frère Henri rouler à terre d'un revers de son bras restant, saisit son kikoup et se prépara à asséner un coup mortel.
Domitien mit quelques secondes à se repérer, en face de lui un immense ork mutilé était en train de se retourner pour lui faire face, il était équipé d’une énorme arme de corps à corps.
La salle de commandement du navire était jonchée d’orks morts et d’une dizaine de Dark angels de la Ravenwing. La surprise passée, l’entraînement repris le dessus…
Les fulgurants des terminators crachent leurs bolts et font mouche, lacérant l’énorme masse verte qui s’avançait vers eux, le hurlement strident du canon d’assaut de frère Gideon se fait entendre, les munitions perforantes traversent de part en part le corps du Big Boss, mais malgré cela, il continue sa progression. Le corps à corps est inévitable, Domitien assène plusieurs coups d’épée énergétique, tranchant dans la masse, cela ne suffit toujours pas… le Big Boss répond par une attaque d’une violence extrême, l’armure terminator encaisse le coup, les servomoteurs gémissent sous l’effort. Malgré sa taille, sa force et son adresse au combat hors du commun le Big Boss doit reculer sous les coups puissants des gantelets énergétiques et il finit par tomber touché au flanc par un coup de marteau tonnerre. Pour faire bonne mesure frère Gideon lui offre la bénédiction du lion avec une rafale de canon d’assaut en pleine tête.
Au même moment, les barges d’assaut de classe shark abordent le vaisseau. Ce renfort, conjugué aux marines de la Ravenwing survivants et aux escouades Deathwing contrôlant les centres névralgiques du croiseur, suffit pour reprendre l’avantage. Récupérant les corps des marines hors de combat, l’ensemble de la force d’intervention se replie rapidement en laissant sur place une bombe de forte puissance pour purifier une bonne fois pour toutes ce maudit vaisseau.

Belial attendait tranquillement la visite de frère Henri, son regard ne cilla pas quand l’avant du croiseur ork disparu dans une lueur jaune orangée…
-« Bon, ce problème est réglé, espérons que le rapport de frère Henri soit limpide… S’ il nous cache quelque chose je le saurait…»
-« Je n’ai aucun doute la dessus Grand Maître »
-«Ce que je voulais dire c’est que je saurais ce qu’il veut cacher »
Belial acquiesça d’un léger signe de tête, Ezekiel lui faisait froid dans le dos parfois…
La terrible bataille spatiale prit fin avec l'explosion du croiseur ork... dont les rebus de l'armée avaient fui en modules de secours... une pluie de modules avaient quitté l'épave juste avant la détonation et l'attraction de la planète Polth les guidait... A bord d'un de ces modules, Melvor Shtrakka grondait d'une haine féroce envers les Dark angels...
-« Jé bien fé d'ékouté le viok' et d'envoyé le gros Grondarz a ma plass...Gork et mork y caus' au viok alor j'l'ékout'.... L'a toujor raison.... » Mais ses pensées revenaient sans cesse sur ces maudits zom' qui avaient cassé son tout nouveau Grogrobigkiboumdézétoil'....
-« Et c'te band de chiens galeux de darkzogz, y von' bouffé leur rass'... J'en fait une affère perso.... »
Quelques jours plus tard, les modules se rapprochaient de la planète Polth, la vision des jungles épaisses raviva la folle paranoia du big boss Ork....
-« Cé tro kool, dans ce bourbier sa doit grouillé d'orkz sauvages...Sa va pô ét'long de leur fer comprendre séki l'plu for...avek mes nobz, on va prend' eul'control de c'teu planète...»

Cypher dégaina ses pistolets et liquida deux Darks angels qui ne l'avaient pas vu venir. Il se fondit dans les ombres des hangars et arriva jusqu'à la carcasse du land raider volé. Il souleva une plaque d'adamantium et la rejeta sur le côté. Il devait faire vite, voilà déjà vingt deux minutes que les drop pods impériaux avaient atterris. Il balaya l'épave de son auspex sans rien repérer. Le cadavre aurait dû être ici, même sans armure, un corps d'astartes ne pouvait être désintégré par une explosion comme celle la. Sur une des portes latérales, il distingua un éclaircissement sur la coque noire et cloquée. Cette zone était bien plus grande qu'un homme, à peu prés de la taille d'un marine.
-« Il est vivant », cracha le déchu!
- «Vraiment », fit une voix froide, « alors où est il? »
Cypher se retourna pour voir la silhouette d'un astartes en armure noire, un crozius dans la main gauche. Sans répondre, Cypher leva ses armes à la vitesse de l'éclair, ses frères déchus sortant des ombres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
boublik
Tu ne sais pas qui je suis ?
avatar

Nombre de messages : 1335
Age : 45
Localisation : ça dépend du vent...
Date d'inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: l'histoire sans fin I   Dim 14 Fév 2010 - 11:41

... les deux tirs de pistoplasma percutèrent le casque du chapelain Astartes, et sa tête vola à quelques mètres de là... Fondue à 80 pour cent... Le déchu sortit comme un félin de l'épave du land raider et rejoignit l'escouade de fidèles qui l'accompagnait pour cette mission... Un dernier regard pour le chapelain... « tu aurais dû mieux choisir...Frère »
-« Suetonius est sorti vivant de cette mégaplosion... Une autre preuve de sa mauvaise tendance à rester vivant...» Cypher fit rapidement le tour de la situation...
-« Un homme de la trempe de Suetonius qui se sort d'une telle situation ne reste pas sur place, il connait trop bien la fâcheuse habitude qu'ont les sbires impériaux de prononcer hâtivement un Exterminatus... Frères, quelle est la planète la plus proche?... S'il a réussi à quitter les lieux, il ne peut pas être aller bien loin...»
-« Il sagit de la planète Polth, seigneur Cypher... A environ six jours de navigation spatiale...»
Les déchus disparurent dans les ombres...
Sur le marché aux esclaves de Polth, la foule hurlait et les marchands négociaient dur. Polth était une planète tropicale aux cités ruches tentaculaires. Nul ne quittait ses constructions sûres, car pénétrer dans la jungle signifiait une mort certaine. A six jours de voyage stellaire de là s'était déroulés des évènements bien étranges avec des orks, des hérétiques et même des poulpes. Mais ici, nul n'en avait entendu parlé, hormis le pôle local de l'inquisition.
Le marché s'étendait sur des quartiers entiers, on pouvait y trouver des mercenaires sans scrupules, des cultistes en tous genres. Sans compter les formes xénos les plus improbables.
Golm était marchand d'esclave depuis treize ans déjà, il avait vendu toutes sortes de marchandises, mais jamais un esclave comme celui la. Celui la mesurait bien trois mètres, et était aussi large que trois hommes. Sa peau était d'un noir pas naturel, avec des connections partout. Par endroit, cette peau noire était craquelée et suintait un liquide qui semblait guérir rapidement. Son large cou était enfermé dans un collier de contrôle synaptique.
-« Allons les gars, regardez celui là, c'est le plus grand guerrier jamais vendu ici. N'importe quel mécène le voudrait pour ses arènes!» Il cracha dans son mouchoir de soie, qui se teinta de rouge. Un homme richement vêtu s'avança, son visage était dissimulé par un masque doré.
-« Je le prend, Golm. Ton prix sera le mien, comme d'habitude. »
Souriant, Golm, tendit la télécommande du collier à Earn Hilude, gouverneur planétaire de Polth.
-«Tenez, monseigneur, il s'appelle T-Bab. »

Le Big Boss Kass’ta du Klan des Kass’bra réfléchissait depuis trois petites minutes, il était en train de se dire qu’il n’aimait pas les Zoms et aussi qu’il n’aimait pas les Kaoss car c’était difficile de faire la différence, il fallait trop réfléchir dans les batailles et c’est bien connu qu’il ne faut jamais réfléchir pendant un combat seulement foncer, foncer, et vite, très vite sur l’ennemi. -« Ehhhh !!! Pet’tibia, j’kroi q’jé une idée »
Le Nob regarde son chef vénéré car il est le plus fort, avec surprise « Uuhhnne quoi ?!? Boss »
« Une idée krétin, un truk de Chef, on par en guerre conte tou les Zom, on tri pu, on kass tou et brul tou »
Soudain une étincelle de raison s’allume dans l’esprit embrumé du Nob et il sort en hurlant dans la base.
« WAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAGH »
Kass’ta hoche la tête les yeux brillants, plus il y pensait plus cette idée lui plaisait…
On y va, on y va, on y va,
On y va, on y va, dans l’kosmos.
On y va, on y va, on y va,
On y va, on y va, grass’ au matos
On y va, on y va, on y va,
On y va, on sé pas où mais on suit not’ boss…

Pendant ce temps, le Sodogomorium sortait des limbes warpiennes sur le plan chaotique, suivi de prés par le tunderhawk Poulpe fortement ébranlé par le voyage et de la flotte du prince Lexiter qui rentrait du carnage...
Le tunderhawk n'offrit aucune résistance....et fut tracté jusque sur un monde de désolation inimaginable pour l'homme... Les marines du chaos qui ouvrirent l'appareil trouvèrent les huit derniers poulpes dans un état de prostration générale... les visions entraperçues dans les dérives du warp avaient eu raison de leur intellect....
Un grand meeting eu lieu ce jour là pour célébrer les dieux de la ruine... On fêta le retour du prince Lexiter, la prise du sodogomorium...
Etaient présents Lexiter, maitre des Krakens... lucius l'éternel... le commander Typhus de la peste... le prince Andurax de Khorne... et un grand seigneur de guerre à l'armure rouge nommé le Cheitan...
En invité d'honneur pour sa déflagration anteldaresque et sa capture du vaisseau, Vxelox arriva le dernier... Précédé d'une ribambelle de démonettes extasiées, l' archiadepte de Slaanesh avait pris une apparence sensuelle et féminine et n'était vêtu que d'une cape de myosotis pourpres... Ses mignons préférés lui sussuraient des délices... Il trainait derrière lui huit créatures vides, enchainées et suppliantes... On éventra à tour de bras ce jour là et l'on bu beaucoup de sang... Dans la salle des tourments, les chefs chaotiques préparèrent de nouvelles conquêtes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
boublik
Tu ne sais pas qui je suis ?
avatar

Nombre de messages : 1335
Age : 45
Localisation : ça dépend du vent...
Date d'inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: l'histoire sans fin I   Dim 14 Fév 2010 - 11:42

Planète Polth-Palais du gouverneur Earn Hilude
Le gouverneur impérial de Polth était un des ces fonctionnaires engraissés par des années de rapine personnelle dans les caisses de la planète. Il avait laissé et même encouragé la pratique de jeux de plus en plus violents, et Polth était devenue un véritable pôle de revenus... Les jeux étaient largement inspirés d'une lointaine époque préhistorique sur Terra... et tous les paris finissaient dans la poche du gouverneur véreux... Mais c'est lui qui tenait la télécommande, et le géant à la peau incrustée d'implants et de fiches de connexions ne pouvait rien faire d'autre que de le suivre...
Escortés de prés par sa milice personnelle, Earn Hilude et sa dernière acquisition descendirent des escaliers sans fins jusqu'aux tréfonds du palais...Le quartier des Gladiats...
Le gouverneur hurla: « Bossius... Voilà une nouvelle recrue, mal en point, mais mon flaire ne me trompe pas...Remets le debout et fais en un gladiateur... »
Le maitre des gladiats, le géant Bossius, pris la télécommande du collier et remercia Earl Hilude.
-« Suis moi !! » fit il au nouveau... « c'est quoi ton nom »
-« ...Suet...T.Bab... »

Bélial attendait, stoique, dans son armure terminator. Ezekiel attendait dans l'ombre, son épée énergétique criait famine et il avait le plus grand mal à la contenir. Les battants s'ouvrirent et trois astartes pénétrèrent dans la pièce.
-« Regarde Frère, c'est la planète Polth », dit Bélial « C'est un de nos centres de recrutement depuis des millénaires, autant dire que nous savons tout ce qui s'y passe. La tour des anges est passée ici il y a un an pour y recruter des gladiateurs. Je me suis laissé dire que c'est de là que vous veniez frère Henri. »
-« C'est vrai mon frère », répondit le capitaine de la Ravenwing.
-« Et bien je vous écoute. L'inimitié entre vous et Suetonius est bien connue dans le cercle. J'ose espérer qu'elle n'est pas la cause de tout ceci? »
-« Hélas si, capitaine ». Frère Henri baissa le regard. « J'ai douté de Suetonius car il reculait devant l'ennemi et les choses ont mal tourné. Les orks l'ont pris et je me suis lancé à sa suite. »
- « Je sais oui, j'ai moi même proposé au grand maitre suprême de vous accorder des renforts. Visiblement, vous en avez fait bonne usage. »
-« Mais les pertes sont lourdes. »
-« Certes, c'est pour cela qu'il ne vous en sera plus accordé. »
-« Mais Suetonius? »
-« Vos destin sont liés, cette barge et la Deathwing sont attendus ailleurs. Votre compagnie est temporairement confiée à votre second. Si vous ramenez Suetonius, vous reprendrez votre commandement. Il n'est pas nécessaire de revenir dans le cas contraire. Prenez une escouade et partez. »
- « Très bien Frère », répondit Frère Henri, « j'accepte cette quête et la considère comme ma rédomption. »
Le Thunderhawk descendit en piqué et survola la cime des arbres. Une porte latérale s'ouvrit et une motojet en sortit. Elle suivit le vaisseau puis piqua dans la forêt. Frère Henri sentait l'adrénaline monter. Il slalomait entre les arbres à une vitesse ahurissante. Il activa son auspex et ne détecta aucune forme de vie évoluée. Les arbres s'ouvrirent pour laisser place à une clairière. Il stoppa et activa sa balise.
Le Thunderhawk descendit et ses patins se posèrent. En descendirent six motards lourdement équipés. Les moteurs rugirent. Le sergent Kalth avait été membre d'un gang et cela se voyait encore. Il fit un holling sublime et partit vers le soleil, sa crinière au vent, les reflets du soleil sur son armure éblouissant son capitaine.
Soupirant, Frère Henri alluma la chauffe du plasma lourd de la motojet et fila à la suite de Kalth.

Le sergent Kal'mar des Poulpes était le dernier. Tous ses frères étaient morts sous une torture démentielle. A chaque départ de l'un des leurs, ils avaient, sous la peur, libérés un étrange nuage de gaz noir. Probablement une mutation due au warp. Plus loin, Vxelox racontait une énième fois à ses compères la jouissance qu'il avait eu à exterminer la vermine eldar. Un marine corrompu s'approcha de lui. Kal'mar ne put retenir sa terreur, il perdit le control de ses intestins et libéra à son tour un gaz noir qui le cacha aux yeux de ses geôliers. Plusieurs secondes passèrent et Kal'mar espéra avoir été téléporté ailleurs. Le masque torturé du marine pénétra le nuage et le poulpe trembla.
Le marine s'arrêta et ôta discrètement son casque : « Bonjour frère, il faudra m'apprendre ce tour. »
Sous le masque, l'Astartes lui montra une rosette à tête de loup, le chiffre treize y était gravé. Souriant, le marine remit son masque et trancha ses liens.
... Le poulpe reprit un peu espoir... un space wolf de la légendaire 13ème Cie avait pris contact avec lui au milieu de cet endroit abandonné de la bienveillance de l'Empereur... Pour la première fois, Kal'mar bénit le nuage gazeux syndrôme du chapitre... Maintenant, ses liens étaient tranchés... que faire?... trop de démons, de guerriers partout.... Que faire.... Vite...Trouver une idée.... Où est le space wolf? Kal'mar peine à le retrouver dans la cohue....
Soudain, une main le tire... « on a pas toute l'éternité, frère... Suis moi... »
Et les deux se mettent à courir vers un bâtiment proche recouvert de blasphèmes, de corps mutilés...Du pus suinte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
boublik
Tu ne sais pas qui je suis ?
avatar

Nombre de messages : 1335
Age : 45
Localisation : ça dépend du vent...
Date d'inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: l'histoire sans fin I   Dim 14 Fév 2010 - 11:42

des parois... l'odeur est insoutenable pour le commun des mortels... Visiblement, le space wolf connait les lieux et se dirige facilement dans le dédale visqueux... Derrière eux, la surprise a fait place à la haine et des milliers de démons se ruent à leur poursuite...

Situation sur la planète Polth:
Persuadés que Suetonius ait réussi à atteindre Polth, le seigneur Cypher et une escouade de ses meilleurs déchus sont arrivés sur site.
Frère Henry de la Ravenwing doit racheter ses fautes... Il doit trouver Suetonius ou ne jamais rentrer rejoindre ses frères...Il arrive sur l'astroport de la principale cité ruche...accompagné d'une escouade de fidèles et de nombreux souvenirs...Il fut recruté sur ce monde... et son passé de gladiateur refait surface....
Dans le tréfond des jungles qui entourent la méga-ruche.... Le Big boss Melvor Shtrakka a regroupé ses boyz et commence à semer la panique chez les orks sauvages qui se joignent peu à peu à son armée... Mais un big boss sauvage du nom de Kass'ta vient d'avoir la révélation d'une waaagh... Un seul boss peut régner....
Otto Babone de l'inquisition, ne connait que trop bien la planète Polth, et se doute que les débris de cette bataille viendront trouver refuge ici... Son enquête au sujet des space poulpes et de l'éventuelle corruption Dark angels doit avancer... Et suetonius pourrait fournir de nombreuses réponses à toutes ses questions...
... Et au plus profond du palais impérial de Polth, au plus sombre d'un cachot du quartier des gladiats, T.Bab se préparait mentalement à la journée du lendemain... Toutes ses prières allaient à l'Empereur et à Lion El'jonhson... Il récita de nombreuses fois les litanies du courage... Demain il pénétrerait dans les célèbres arènes de Polth: Le cirque Ruffius...
Bossius, le maitre des gladiats, jeta le cuissot de loth au monstre.
-« Koi ksé ? »
-« D'la bonne barbaque abruti », lui cracha Bossius. « Manges la, t'en auras besoin demain. On t'a trouvé un adversaire. Il est plus grand que moi. »
-« J' kassré sa gueule tout pareil.»
-«Vaudrait mieux, mon gros, le gouverneur aime pas trop les perdants, et t'es son champion. »
La bête sourit de toute ses dents jaunies : « J'suis l'boss. »
-« Mouais, t'es plutôt gros pour un Ork». Il referma la grille et partit nourrir T-Bab avec l'autre cuissot de loth.

Le cirque Ruffius de Polth, dont les combats sont retransmis dans les cité-ruches de systèmes entiers... Ce cirque peut abriter des milliers de spectateurs, il est parcouru de centaines de petites échoppes où les produits les plus rares peuvent se trouver... Des soieries les plus érotiques aux drogues les plus fortes... La prostitution bat des records pendant les combats ....Et les gangs des cités-ruches en profitent pour régler leurs comptes... Aujourd'hui, on a vu la victoire d'un vétéran de Catachan sur un tyranide genestealer, celle de guerrières de la bordure amazone sur une phalange de gladiateurs de seconde zone... Les combats ont fait rage toute la journée, chaque fois plus violents et sanglants....La foule est ivre de brutalité...
Le gouverneur Hilude vient de prendre place dans la tribune impériale... Les derniers chiens géants d'amroth sont poussés vers les sorties latérales par des gardes armés de piques électrifiantes... La mise à mort des condamnés par les chiens d'amroth est un des moments préféré de la foule, c'est celui qui précède le combat du champion...
En bas du sombre escalier menant à l'arène principale, T.Bab finit d'arnacher son équipement... Un harnais métallique terminé par un fléau d'arme enchâsse son bras gauche... Des genouillères armées de pointes acérées et des jambières en Tilium... Des servants finissent d'oindre d'huile son torse nu... Bossius le maitre des gladiateurs lui tend son arme de close, une grossière lame ressemblant plus à un kikoup ork qu'à un glaive...
-« Si tu sors vivant de ton premier combat, je te dresserais à devenir le meilleur, je sais que tu est ou a été un space marine...Pourquoi et comment tu es là ne concerne que toi... Bats toi comme un lion et Hilude t'aura à la bonne.... sinon meurs en homme...»
T.Bab enfile le casque orné d'une licorne que lui donna un servant... et commence à gravir les marches vers la lumière... Lorsqu'il pénètre dans l'arène, ébloui par l'intense clarté, T.Bab peine à entrevoir les gradins , mais la clameur de la foule est incroyable... Etourdi par la musique, les cris fanatiques, les projecteurs... il commence cependant à analyser le terrain...
L'arène est grande, trés grande, et de grandes cages contenant des bestiaux divers sont suspendues au dessus... Sur les murs, des armes de corps à corps de toute taille et origine attendent les combattants... Au centre, une fosse profonde... Il imagine qu'elle n'est pas vide... Soudain une clameur plus intense s'élève, son adversaire vient d'entrer en scène: un ork gigantesque avance vers la tribune, armé d'une énorme tronçonneuse et d'un gro'kikoup qu'il manipule d'une seule main... La bête est casquée et arnachée d'une armure de mailles entrelacées...
Une voix annonce alors: « le champion des champions, vainqueur de dizaines de combats.... Le Grand Morvass' Grochtar....». Hurlements hystériques de la foule... Les paris commencent à monter...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
boublik
Tu ne sais pas qui je suis ?
avatar

Nombre de messages : 1335
Age : 45
Localisation : ça dépend du vent...
Date d'inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: l'histoire sans fin I   Dim 14 Fév 2010 - 11:43

-« Maître Belial, frère Henri n’est plus très sûr, il a combattu maître Suetonius sur Landabab et seule l’intervention des orks a empêché l’irréparable».
-« Tout cela est regrettable mon ami, mais j’ai confiance en vos compétences et je ne doute point que si un jour frère Henri revient parmi nous, vous saurez le ramener dans le droit chemin…»
Ezekiel hoche lentement la tête en signe d’assentiment et conclu « Bien sur, il en a toujours été ainsi… »
Drusus avait redonné le commandement de la 5° compagnie au second de Suetonius le capitaine Fargas, car il voulait qu’il soit présent au cercle. Belial en tant que premier capitaine présidait la séance.
-« Frères capitaines, chapelains et archivistes, nous avons localisé un vaisseau avec Cypher et une dizaine de déchus » Enorme brouhaha dans la salle, Belial attend que le bruit baisse et reprend :
-« Les consignes du Roc sont claires, tous les moyens doivent être mis en œuvre pour éliminer Cypher, les autres seront remis à nos frères archivistes qui se chargerons de leurs âmes. »
Le capitaine Fargas se leva pour demander et prendre la parole, Belial la lui accorde d’un signe de la main.
-« Quelles nouvelles de frère Suetonius ? »
Belial jette un regard circulaire sur l’assemblée et dit :
-« Il semble que tout cela soit lié, une sorte de complot pour capturer un capitaine Dark angel et le livrer à Cypher, on n’en sait pas plus sur les intentions du maudit. Par contre le capitaine Henri est parti sur la piste de frère Suetonius ».
Fargas reprend ses questions : « Il est parti seul ? »
-« Non, une escouade l’accompagne et nous le suivons de très près avec l’ensemble de la flotte Retribution. Des renforts seront bientôt sur place. Tous les impardonnés sont en alerte et comptent sur nous pour en finir avec Cypher. »

Kass’ta était arrivé avec son clan sur les lieux d’une grande bataille spatiale, avec beaucoup d’épaves à piller.
Il pensait : « lé boyz y’ zéme bien pillé. »
Pet’tibia le Nob favori avait trouvé quelque chose pour son Boss : « Boss j’té trouvé un gros vésso »
« Gros comment ? »
« ? heeuum, plu’ gros k’note Kitu »
Kass’ta aime bien les gros vaisseaux, son croiseur Kitu lui paraissait bien petit par rapport au croiseur du chaos éventré. Pet’tibia se sent obligé de dire quelque chose : « Dom’age k’il a un gros trou à l’arrière »
-« Cé pa l’arrière cé l’avant krétin…mé fo voir dedans »
En débarquant dans le vaisseau, ils trouvent plein de cadavres d’orks et des aménagements orks partout. Les graffitis sur les cloisons indiquent que ce croiseur s’appelle le Grogrobigkiboumdézétoil et qu’il est la propriété de Melvor Shtrakka.
-« Peuuuh, kel nom nul, j’vé en trouvé un mieu… Bon fo’modif un peu a l’avant met’dé tole é dé grokanons é dé batt’ries d’fling »



-« Boss, Boss... ya des boyz kon r'péré la zone ou les kroizeurs pétés on fini...Ya mème ton grogrobigkiboumdézétoils' qu'est tou mort!!! »
Melvor Shtrakka éructa : « Mon Kroiseur a moi l'on r'trouvé tes boyz...cé dé bon boyz té gars LaKarn. »
-« leu problemo boss, cé kya d'aut' z'orkz ki von'l'piké.... »
Le big boss des Blakbones doggz vira au bleu : « Batars de la jungle...Y sav'mème pa comen sa marche un truk des zétoils... AH LE GROSS' MERDEU'D'SQUIGG...On va leur montré en leur collan des grandes baff' dans la gueule...Pis aprés on lé zenrole avek nou...Mais le boss ka pri mon joujou j'le dezingue é j'y bouffe la tronch'...
Di a té gars d'montrer la route... On y va... »

Le thunderhawk est camouflé sous le filet, invisible depuis le ciel. Les motards ont roulé pendant deux heures, ils ont suivi le chemin à travers la jungle, puis c'est devenu une route trop fréquentée.
-« Difficile de se montrer discrets pour des Spaces marines », se dit le capitaine de la Ravenwing.
Après une rapide reconnaissance, ils laissent les véhicules dans une grange abandonnée, à trois kilomètres de l'entrée principale de la cité ruche. De là, ils entendent des clameurs démentielles.
-« Frère Solth, installez le matériel de surveillance autour du bâtiment, vous resterez avec frère Garn. Apothicaire, vous m'accompagnez avec vous sergent, et les deux autres. Mettez vos toges, ils connaissent les Darks angels ici, inutile de tenter de se dissimuler. »
La porte principale de la ruche était constituée d'une porte en adamantium découpée en volets, pouvant se rabattre rapidement. Close la nuit, elle était actuellement ouverte, et une foule intense allait et venait.
Les cinq Astartes arrivèrent au poste de garde. « Halte, leur cria un garde en armure. Déclarez vos identités étrangers. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
boublik
Tu ne sais pas qui je suis ?
avatar

Nombre de messages : 1335
Age : 45
Localisation : ça dépend du vent...
Date d'inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: l'histoire sans fin I   Dim 14 Fév 2010 - 11:44

Frère Henri rabattit sa capuche.
-« PPP Par l'empereur », bégaya le garde, « Pardonnez moi seigneurs, je vais prévenir le gouverneur. »
- « Faites, soldat. Dites lui de faire venir trois speeders pour mes hommes. Qu'il se prépare à notre venue. »
- « Bien monseigneur. » Le garde se précipita vers le local de l'arbites.

Dans l'arène, le molosse orkoide fonce tête baissée vers Suetonius... Apparemment, le bestiau ne fait pas dans la dentelle... Le Dark angel esquive facilement la charge ridicule, mais les blessures subies lors de l'explosion du land raider le font souffrir, il doit faire vite... car ses forces vont s'épuiser plus vite qu'à l'accoutumée... Morvass'Grochtar' jauge son ennemi de son regard rougeâtre et repart en beuglant... La tronçonneuse fend l'air et passe bien prés de l'épaule de T.Bab qui roule sur le côté mais ne peut éviter le gro'kikoup de percuter sa face... La douleur est ignoble et le marine a l'impression que son cerveau vient d'éclater... Sa vision est brouillée... Il ne voit pas le second coup arriver... Ce coup ci c'est sa jambe droite qui est visée et se brise en morceaux sous la violence de l'impact.
La jambière vient d'éclater et les os aussi...
La star ork commence alors son show il se pavane dans l'arène en portant triomphalement T.Bab, lui brise un autre membre... « Ki sé l’meilleur gladiat !!!..... »
La foule est hystérique et salut son champion... Earn Hilude savoure l'instant et compte ses bénéfices à venir...
Le champion traine le marine comme une poupée de chiffon d'un bout à l'autre de l'arène sous les vivats de ses adorateurs... Et s'arrête devant le gouverneur, attendant la mise à mort...
Earn Hilude lève la main... De la position de son pouce dépend la vie d'un des plus grands capitaines de l'Empereur... La bête salive...
Le pouce d'Hilude n'a pas le temps d'accomplir sa destinée. Le métabolisme surhumain de Suetonius a stabilisé ses fractures. Il git sur l'épaule de Grochtar, la tête pendant dans son dos. Son visage frotte contre ses pustules. C'en est trop, sa fierté reprend le dessus. Murmurant ses prières au Lion, il saisit l'Ork par le torse et le fait choir à terre.
Tous deux roulent au sol, mais l'ork, plus en forme, est debout plus vite.
-« Crèv, Zom pourrit! » Il lui décoche un coup de pied au ventre qui l'envoit à dix mètres.
T-Bab profite de la force du coup pour rouler et se relever. Malgré ses blessures, il court au mur et saisit un pieu pour son bras droit brisé et un glaive pour son bras gauche. Il arrache ses armes de ses fixations et aperçoit une ombre gigantesque grandir sur le mur...
... L'ombre est énorme, T.Bab sait que le bestiau est juste derrière lui... Il roule une nouvelle fois sur le côté en enfonçant le pieu malgré la douleur infernale qui lui déchire le bras... La barre de fer perfore la grasse cuisse de l'ork ... Ce dernier pose un genou à terre, mais déjà T.Bab lui assène un terrible coup de glaive derrière la nuque... L'ork s'écroule... La foule hurle pour son nouveau champion ...
Earn Hilude regarde les organisateurs des jeux avec haine... Cette défaite n'était pas permise...Trop d'argent en jeu...
Suetonius avance lentement dans l'arène.. le sable rougit autour de lui... Sa peau humaine est déchirée en maints endroits, laissant apparaitre sa seconde non-organique peau, noire comme l'ébène...
Le soleil embrase le cirque Ruffius...
Tous croient l'ork mort, mais il sait lui, space marine vétéran de nombreuses guerres contre les peaux vertes, que ce coup n'a pas pu tuer une créature de cette corpulence...

Il se tourne vers la bête qui se relève... Un sourire aux lèvres il lui crie :
-« Tiens gro'tas champion de merde... Amuses toi avec ça!!! » et T.Bab lance son glaive, qui tranche nette la corde de la cage au dessus du boss de l'arène.... La cage se fracasse au sol, libérant deux genestealers affamés... qui se précipitent sur ce dernier et le déchiquètent littéralement sous les vivats extatiques de la foule... Suetonius n'a plus qu'une solution pour rester en vie... Il plonge dans la fosse au centre de l'arène...
Une chute de 30 mètres finit de lui broyer quelques os… Il ouvre les yeux, l'odeur est insoutenable et le vrombissement des mouches assourdissant... Il est allongé sur les cadavres de centaines de gladiateurs ou condamnés....

... « Ca y est, j'en ai un seigneur... »
-« Ils n'ont pas changé, toujours aussi lisibles... Mais là, le coup des véhicules dans le vieux hangar...j'hallucine.... » Cypher arborait le rictus du fuyard qu'on ne rattrape jamais...
Dans le viseur du fusil de sniper, Frère Solth de la Ravenwing terminait de pièger le hangar...
-« Maintenant » siffla le seigneur déchu...
Poca......... Et Solth s'écroule raide mort, un trou fumant au niveau de la tempe gauche.... Le second marine astartes frère Garn le regarde tomber... Son regard se tourne vers le tireur..............Poca............ Garn s'effondre à son tour...
-« Beau travail frère... »
Quelques minutes plus tard, les motojets et la grange ne font plus qu'un....
-« Vite, quittons la zone, l'explosion va attirer les miliciens...»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
boublik
Tu ne sais pas qui je suis ?
avatar

Nombre de messages : 1335
Age : 45
Localisation : ça dépend du vent...
Date d'inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: l'histoire sans fin I   Dim 14 Fév 2010 - 11:44

Le sergent Mikaël du 10° Scout avait vu ses frères se faire abattre par ces chiens de déchus, en position depuis que les ordres étaient arrivés directement du Roc par Azrael lui-même, il les attendait depuis presque une journée. Allongées dans les hautes herbes, camouflées dans les bosquets, trois escouades avaient dans leur ligne de mire les onze déchus qui visiblement se préparent à quitter la zone. Mikaël se dit que c’est le moment idéal pour ouvrir le bal.
En même temps qu’il active la balise de téléportation il cible une zone dégagée avec son signum, simultanément les 28 snipers ouvrent le feu sur l’escouade maudite avec l’appui de trois bolters lourds. Surpris les déchus se jettent à terre et tentent de répondre en tirant au hasard.
Quelques secondes après le début des tirs, trois escouades de la Deathwing arrivent en position d’encerclement et ouvrent le feu avec leurs canons d’assaut et leurs fulgurants. Bélial est à la tête de la première escouade, le sol autour des déchus est criblé d’impacts… Les tirs s’arrêtent… Plus un bruit sur le champ de bataille… La fumée dûe aux impacts des bolts se dissipe lentement et laisse apparaître trois survivants. Cypher sait que sa seule chance d’échapper à ce traquenard est de foncer vers le cratère de l’explosion, le problème c’est qu’il doit d’abord éliminer l’escouade Deathwing qui se trouve sur son chemin. Qu’à cela ne tienne, il tire une salve de pisto-plama sur le sergent tout en sortant son épée pour engager le corps à corps. Manque de chance un de ses pistolets est endommagé et surchauffe l’obligeant à s’en débarrasser. Le choc contre les terminators est violent, il réussit à toucher le sergent mais sans passer la protection de l’armure, le sergent riposte et l’oblige à reculer contre un autre terminator armé d’un gantelet énergétique, ce dernier lui porte un coup qui le rend inconscient et le projette sur le sol en pulvérisant son armure, il sombre dans un puit de souffrance sans fin.
Surgissant du ciel arrivent dix Thunderhawks qui rapatrient l’ensemble des troupes sur le Sword of Caliban.
Cypher est amputé des quatre membres et mis en chambre de confinement en compagnie d’ Ezekiel et de ses acolytes. Belial est content de sa journée : « Que frère Henry se débrouille avec sa quête, nous quittons ce système pour le Roc… »

Kass’ta était content, il avait trouvé un nom pour son nouveau vaisseau.
-« Pet’tibia jé un nom pour’l’vésso… Je vé l’aplé le Véssokikrindekass’ta »
Quel nom merveilleux, Pet’tibia était ébloui par l’intelligence créatrice de son Boss.
-« Bon fini d’rigolé, rameute l’Klan, j’veu tou lé Nobs sur le Kituakass’ta ».
Quelques heures après, le temps de rassembler tous les capitaines des vaisseaux de la flotte ork sur le croiseur amiral de classe Kitu. Kass’ta harangue ses troupes :
-« Lé boys, il m’fo du matos pour mon nouvo’ vésso, alé m’cherché ssa vit vit !!! , la récompens pour le meilleur cé mon Kitu !!! ».
Shtrakka était horrifié par ce qu'il voyait... un klan ork faisait des allées et venues autour de son vessoalui.... des colonnes de boyz chargés de matos divers entraient dans le kroizeur....
-« Salopris de fumié.... v'ont en prendre plein la gueule cé kon là!!!! »
Derrière Shtrakka, installé au sommet d'une crête surplombant la zone de crash, tout le klan Blakbones doggz attend le signal de la charge.... Les nobz peinent à contenir les troupes ivres de vengeance...
-« L'avantag'...cé ki nou attend'pô lé batars.... »
-« Bon, ben on y va lé poto... Lex l'ekorcheur, tu commande lé troopz d'assaut... Tou au centre... sur la porte principal' tu m'viand' cé konars... Lakarn et Ragul, vous suivez avec lé band' de boyz et vous m'rasé c'ki rest'.... Toi, Bigblastius, tu prend lé eskouad' de krameurs et tu t'okupe de la contr'attak que von tenté cé zogs... »

Big blastius est un nob un peu dingo... La vision, il ya longtemps sur armaggedon, de toute son escouade se faisant décimer par une Cie dark angel l'a rendu fou.... Epoustoufflé par la puissance de feu des plasma lourds Dark angels, il était devenu fan de ces guerriers en vert et essayait de leur ressembler... Son armure était couverte de symboles DA ramassés sur les champs de bataille, et il s'était mis à bricoler un fling phénoménal qui surchauffait encore plus que le plasma lourd....
Melvor Shtrakka, debout sur son chariot de guerre, hurla à ses boyz...
-« Pa de pitié pour cé chien... Blakbones doggz, cé l'eur de la venganss'... pété leur gueule et ram'né moi ce batar ka voulu piké mon trézor... »
... Et c'est l'assaut brutal et bestial... Les korsair'orks n'ont pas leurs véhicules lourds et d'assaut, boit'kitu et autres brikolages effrayants... Mais une rage vitale les nourrit... S'ils ne récupèrent pas le croiseur, ils resteront longtemps à errer dans les jungles de Polth... La surprise joue cependant en leur faveur, la surprise et l' incapacité pour des orks sauvages de bien utiliser le matos volé... Les troupes d'assaut de l'ékorcheur sont rapidement sur le pont d'embarquement, galvanisées par leur nob qui tranche dans le tas... Sa pince énergétique fume tellement les verrins sont mis à contribution... Les corps sont hachés menu.... Derrière, les band' de boyz affluent et terminent les survivants... La seule contre attaque échoue pitoyablement sur le mur de feu orchestré par le nob big blastius...
Une heure seulement après le début de la charge, le boss Kass'ta est trainé par Boostamax devant Shtrakka...
-« Jé trouvé ça qu'essayé d' tiré en loucedé... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
boublik
Tu ne sais pas qui je suis ?
avatar

Nombre de messages : 1335
Age : 45
Localisation : ça dépend du vent...
Date d'inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: l'histoire sans fin I   Dim 14 Fév 2010 - 11:45

-« Ce s"ré pô l'aut' dingo ki voulé piké mon vesso ? »
Melvor Shtrakka chope kassta par l'oreille (qu'il arrache malencontreusement dans un geste un peu brusque) et le force à se soumettre... « Alor dukon, ki cé l'plu for.... »
Kass'ta essaye de répondre « ta' gueu.... », mais déjà sa tête a quitté son corps qui s'affale dans le bourbier...
Le supra big boss lève alors la grosse tête vers le kroiseur...
-« Ceu ki vienne avek moi, y' garde leur tet' de kon... » Se tournant vers ses Nobz... « j'croi kon va avoir dé nouvo boyz lé potos.... mouarf mouarf mouarf.... »

... Très loin d'ici, sur un monde corrompu au coeur du Warp, Le sergent Kalmar des Spoulpies et un vétéran space wolf de la 13ème Cie se cachaient depuis trois semaines dans un bâtiment dédié à nurgle... Les maladies commençaient à les affaiblir sérieusement....
Et l'enquête de l'Inquisiteur Otto Babone piétinait....

-«Capitaine », fit le sergent, « regardez cette image, elle a été captée par le servo crâne que Solth a dédié à la surveillance de la grange. » Sur la tablette, un visage dur et cruel apparaissait.
-« Cypher », s'étonna Frère Henri, « que fait-il içi? »
-« Nous ne recevons plus aucun signal de Solth.»
-« Etrange », dit le capitaine. Il s'adressa au capitaine local de l'arbites.
-« Donnez moi le listing du trafic orbital. »
Après quelques secondes de chargement, l'homme lui donna une nouvelle tablette. Frère Henri hoqueta de surprise.
- « Le sword of Caliban », souffla t'il « il était sensé être appelé ailleurs! »
L'homme de l'arbites lui tendit alors un rapport. « En provenance de l'extérieur seigneur ».
Frère Henri prit connaissance du rapport, il fit défiler les photos et vit le cratère fumant de sa motojet.
-« Par l'empereur, quelle trahison », laissa t’il échapper.
-« Que se passe t'il capitaine? »
-« Cypher tentait apparemment de nous couper la route. Maitre Bélial l'a intercepté ».
-« C'est formidable », applaudit le Sergent. La mine du capitaine s'assombrit.
-« Oui sergent, c'est réellement magnifique.» Entre ses mains, la tablette se brisa nette.

Sur la table, Cypher souffla doucement. La douleur était moins pénible en expirant. Son torse ridicule était enfermé dans une pièce noire, deux terminators gardaient la pièce, à l'intérieur.
-« Et bien déchu, ta situation me parait bien délicate », se moqua la voix
-« Qui est là », s'éberlua le tronc qu'était Cypher.
Le plus grand terminator donna un coup dans la table de torture. « Silence », beugla t 'il
-« Ces crétins ne peuvent pas m'entendre mes mignons, mais moi, je les vois. »
-« Que me voulez vous? »
-«Te voir mort », répondit le second astartes.
-« Oh non », répondit mielleusement la voix, « J'ai bien d'autres projets pour Cypher. »
A ces mots, la voix poussa un hurlement si terrible et puissant que le plastron des terminators se fissura. S'écroulant à genoux, ils se tenaient la tête entre les mains quand le déchu ne ressentit pas la moindre gêne.
-« Viens à moi maintenant. »
Un visage rouge apparut sur le mur, si vif qu'il dû plisser les yeux pour le regarder.
-« Et comment », persifla Cypher, « en volant? »
-« Et pourquoi pas » , murmura la voix gutturale ! Les liens se rompirent et le tronc lévita, ricanant, le visage démoniaque vit le geste désespéré du terminator qui tira inutilement au fulgurant. Cypher avait déjà disparu dans la bouche du démon.

-« L'absolution » Frère Henri prononça ces mots avec douceur mais fermeté.
-« Que voulez vous dire, mon frère? » demanda l'apothicaire.
-« Voilà dix millénaires que nous traquons nos frères déchus et voyez, nos propres frères nous abandonnent, nous et Suetonius une fois leur objectif atteint, sans nous laisser aucun moyen de répartir. En nous abandonnant ici, Bélial nous condamne à mort.»
-« Vous divaguez, capitaine », s'exclama le sergent!
-« Je refuse de poursuivre la traque. Je vais rejoindre un autre chapitre. D'autres frères qui partagent mon point de vue. Libres à vous de me suivre ou non une fois Suetonius libre. »
-« C'est hérésie! » s'écria le sergent, qui dégaina son pistolet et le pointa sur le capitaine.
-« Rengainez ca, sergent. »
-« Bélial avait raison, vous êtes faible. » Les trois autres motards se tenaient derrière le sergent.
-«Tant pis pour vous mes frères, vous raconterez cela au grand maitre suprême. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
boublik
Tu ne sais pas qui je suis ?
avatar

Nombre de messages : 1335
Age : 45
Localisation : ça dépend du vent...
Date d'inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: l'histoire sans fin I   Dim 14 Fév 2010 - 11:45

A une vitesse ahurissante, il se laissa tomber à terre et projeta un rocher sur la main du sergent qui souffla de douleur. Les quatre astartes dégainèrent leurs épées tronçonneuses et entourèrent le capitaine. Ravalant sa fierté, il se roula dans la poussière en évitant les coups, il dégaina sa lame énergétique, et, sans l'activer, asséna coup sur coup à ses adversaires. A quatre contre un, ils n'arrivaient pas à le contenir. Eclatant de rire, Frère Henri assomma un Dark angel d'un revers, brisa le poignet d'un autre, puis saisissant son corps à pleines mains, il le projeta sur ses deux autres frères qui s'écroulèrent.
-« Voyez, mes frères, je prend le chemin de l'absolution. »
Sans un mot, il s'éloigna dans les ombres de sa planète natale.

-« Frère capitaine Fargas, frère henri viens de déserter… »
-« Quoi ! Il n’a tenu qu’une semaine, je le croyais meilleur que ça. Passez moi les dernières images avant l’altercation avec ses hommes »
Fargas était resté en arrière avec le Sanctus Repurgare et sa flotte d’escorte pour couvrir la quête de frère Henri. Le fait est qu’il préférait la tournure actuelle des événements, cela lui avait permis de relancer les recherches de Suetonius. L’escouade de frère Henri avait reçu l’ordre de poursuivre les recherches, et des renforts étaient partis les rejoindre.

Code Rouge ! Code Rouge ! Invasion xénomorphe.
Belial est surpris par l’alerte, même s’il savait qu’il y avait un risque avec ces déchus.
-« Archivistes au rapport »
-« Maitre Belial, nous avons un très gros problème…Un démon s’est introduit dans la chambre de confinement »
-« Mais c’est impossible, sauf si quelqu’un a coupé le champ. Bon quoi qu’il arrive il ne peut pas être bien loin, le Sword of Caliban est au milieu de nulle part. Quand pensez vous frère Ezekiel »
-« Je sais ou est le démon mais pour Cypher mon diagnostique est plus pessimiste. En fait le démon est toujours dans la chambre de confinement, invisible et terriblement puissant. Tous les archivistes de la flotte ont unis leurs pouvoirs pour sceller définitivement la chambre. »
-« Bien, je vois que l’on va devoir se résoudre une fois de plus à perdre Cypher, quant au démon, jetez le dans le soleil le plus proche…»
Belial regardait la chambre de confinement fondre et se faire pulvériser par la chaleur infernale du soleil. Malgré les filtres, la luminosité était intense.
-« Maître Ezekiel qu’en est-il ? »
-« Hum c’est bizarre, le démon n’est plus c’est sûr, mais il y avait autre chose là dedans »
Ezekiel réfléchissait, qui avait pu transporter ce démon ici ? Frère henry avait déserté dès qu’il avait vu que l’on avait capturé Cypher, ce pourrait-il qu’il soit lui aussi corrompu !?!

Code Transmission confidentiel / Adeptus Astartes / Dark Angels / Priorité jaune /
Du techmarine Tiberius au capitaine Fargas de la 5° compagnie
++ Monseigneur pour faire suite à votre demande de renseignements sur les Tyranides, voici un résumé de nos connaissances sur cette race. ++
++ Les tyranides sont une race très très agressive se développant en éliminant les autres races. Leur maîtrise de la génétique en font des créatures très dangereuses, quand ils s’en prennent à une planète, c’est toute la faune et la flore qui mute sous l’influence maligne des gêne extra-terrestres. Nos connaissances actuelles ne nous permettent pas de savoir à quoi ressemble un tyranide non muté. ++
++ En commentaire je dirais que d’après le rapport Minutorum 827/II (Etude des statégies E.T, CXII : Flottes Tyranides), à notre connaissance la planète Polth et n’est pas la cible d’une flotte ruche. Je dirais plutôt que les quelques tyranides présents doivent être là par hasard, ou alors un spacehulk s’est peut être écrasé récemment, un rapport détaillé de la population tyranide me permettrait de développer une théorie. ++
++ Pour plus de renseignements sur les tyranides, je vous invite à consulter le rapport du Conclave des Apothicaires de la base de Recherche Biologis (Légion Draco). ++

... L'oeil droit s'ouvre ... « Et toujours ce cercle de lumière qui m'aveugle... Depuis combien de temps suis-je ici... Des jours, des semaines?? »
La chaleur au fond du puits est très élevée, le soleil de Catrium est à son zénith... Douze jours déjà que Suetonius s'est jeté dans la fosse de l'arène... Douze jours qu'il a été abandonné par le gouverneur impérial... Les restes de son adversaire ork l'ont rejoint quelques minutes après sa chute... Avec le corps sans vie d'un des deux tyranides...
... « Pourquoi ?... pourquoi ne viennent ils pas...» Suetonius sombre dans le délire..une fièvre tenace l'assaille...
-« Fargas, Domitien... mes frères où êtes vous?... »
... A voir son allure, il ne faisait aucun doute que l'homme qui entra " Au chien qui fume" faisait parti d'un gang des bas fonds de la cité-ruche... Il portait des vêtements de cuir noir couverts de symboles tribaux, des anneaux d'or aux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
boublik
Tu ne sais pas qui je suis ?
avatar

Nombre de messages : 1335
Age : 45
Localisation : ça dépend du vent...
Date d'inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: l'histoire sans fin I   Dim 14 Fév 2010 - 11:57

oreilles, et se dissimulait sous un large manteau clouté... Il se dirigea vers le comptoir et héla le patron... Ce dernier le reconnut de suite, et s'approcha immédiatement...
-« Salut Langue de Tueur... l'homme qui veut te voir est assis à la table du fond... Celui avec le capuchon... »
Langue de tueur, bras droit et besogneur du Gang des Bees Butchers se dirige vers la table et sonde l'étranger...
-« Tu peux t'asseoir tranquille La clapeuse .... »
Une seule personne connait ce surnom... l'ancien chef du gang..
-« Nom de l'empereur, Castelian, qu'est ce tu fous sur Polth? »
-« Langue de tueur mon ami... Ca faisait un baille... Y'avait longtemps qu'on ne m'avait pas appelé Castelian... Une autre époque, une autre vie... Maintenant je suis frère Henry, ou du moins l'étais-je il y a encore quelques jours... »
-« ... Ouais ça faisait un baille... Castelian... depuis que t'es parti avec les space marines... des années... Ben mon vieux...faut fêter ça... Patron, deux encres tièdes... »
-« Qu'est ce que je peux faire pour t'aider, castelian...? »
-« Il semblerait que je ne puisse plus faire confiance à ceux que j'ai pris pour des frères si longtemps... Alors je me tourne vers mes frères d'avant... Les Bees Butchers... » Henry parlait avec une voix chargée d'émotion... « J'ai failli... et un frère d'arme est dans la merde jusqu'au coup à cause de moi ( il ne croyait pas si bien dire..) J'ai une dette d'honneur envers lui... »
-« L'honneur, sûrement le seul point commun entre les gangers et les marines de ce satané Empereur... » répond Langue de tueur... Henry a déjà sorti une dague et la presse sur la gorge de la Langue...
-« Pas de blasphème envers l'Empereur ... »
-« OO..Okay Castelian...T'as pas changé.. »
-« Tu dois m'aider à retrouver un capitaine Dark angel... Son nom: Suetonius... Il a dû arriver ici il ya environ 15 jours... » Langue de tueur semble songeur « C'était pour ça les escouades Dark angels qui fouinent un peu partout... »
Henry ironisa : « De quel côté étaient ils??? »

Deux semaines de travaux intensifs avaient redonné une allure au kroiseur désormais ork... Les mekanos du klan avaient redoublé de créativité et d'audace et le vaisseau ressemblait maintenant à une vague statue de mork (ou gork peut être) bardée de canons, obusiers et lance missiles... Un kanon gigantesque nommé par ses créateurs le ‘Zizoud’Gork’ faisait la fierté de Melvor Shtrakka... Le Grogrobigkaboumdézétoilz’ serait prêt à conquérir la galaxie dans quelques jours... Le big boss rassembla son armée...
-« Bon ben on a bien bossé lé boyz...A lor avan'd'partir' on a bien mériter une p'tite descente en ville....Mouarf mouarf mouarf... Allé lé Blakos, on va fout' la capital'de Polth à poil....»
« WWAAAAAAAAGH !!!!!!!! » Et des milliers d'orks prirent la direction de la cité ruche principale de Polth...

Au cœur du warp le sergent Kalmar des Spoulpies et un vétéran Space wolf étaient à bout de forces. Un message arriva dans pour le space wolf.
-« L'anomalie arrive frère, tenez vous prêts »
Quelques instants plus tard ils se retrouvèrent dans une anomalie warp et surgirent dans le vide sidéral. Ils furent immédiatement récupérés par un croiseur aux couleurs des spaces wolfes.
-« Vous avez des amis qui tiennent a vous », déclara le commandant du vaisseau.
Kalmar fût déposé sur une planète qui servait de base secondaire au kraken's shadows. Il devait y retrouver un des ces généraux pour repartir vers leur base principale.
-« Nous sommes bien d'accord pour dire que cette intervention doit rester aussi secrète que vos origines? », interrogea le vétéran au canines de loups.
-« Personne ne le saura », confirma Kalmar avant de s'éjecter du croiseur par une capsule de survie.

-«Il est là ! »
-« Bon, Pone et Loss, prenez le. » Les deux pestèrent sous le poids.
-« Bon d'accord », murmura-il, « Karl, aide ces faignasses! Magnez vous le fion, les arbites vont pas tarder. »
Les gars soulevèrent le corps du géant et le sortirent de la fosse avec le treuil hydraulique. Ils étaient attaqués en permanence par des nuages de mouches. Loss avait même traversé une cavité qui s'était formée sous des centaines de cadavres divers et variés.
-« Allez, bordel, on a pas toute la nuit. »
-« C'est bon la Langue, on y va », râla Pone. Ils sortirent de l'arène, dans la nuit et trainèrent le corps inerte de Suetonius dans la galerie. Un rayon lumineux finit par s'arréter sur le corps de Karl.
-« Arrétez vous !!! » Le milicien dégaina son automatique et la tête de Karl explosa sous les détonations. Ils n'avaient même pas eu le temps d'obtempérer.
-« Allez les bees butchers, jetez moi ça dedans et cassons nous! »
Langue de tueur se jeta en premier dans la bouche d'égout et ne fût pas assez idiot pour tenter de retenir Suetonius
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
boublik
Tu ne sais pas qui je suis ?
avatar

Nombre de messages : 1335
Age : 45
Localisation : ça dépend du vent...
Date d'inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: l'histoire sans fin I   Dim 14 Fév 2010 - 11:58

qui s'écrasa dans les immondices. La Langue chassa les rats à coup de botte et plaça la mine dans la cheminée de descente. Ses gars le rejoignirent, et la langue déclencha l'ouverture de la vanne.
-« Fermez vot' clapet les Bees, ca va secouer sévère. »
La vague d'eaux sales les souleva et les porta jusqu'en dehors de la ruche.
-« Putain, y ont sautés ces cons », balbutia le milicien en s'accroupissant au dessus de la bouche. Et la charge sauta.

-« Vous n'interviendrez pas. C'est un homme de talent, l'Empereur à besoin de lui. »
-« Il a trahis », murmura Azrael. « S'il l'a fait avec nous, il le fera avec vous. »
-« Je connais ce soldat. C'est un homme d'honneur. Il aurait dû être intégré à mon chapitre et non au vôtre. »
-« Insinuez vous que je n'ai pas d'honneur, Hannibal mon ami? », demanda le grand maitre suprême des Dark angels.
-« Je dis que nos méthodes diffèrent », répondit le grand maitre des Dark angels of absolution. Frère Henri vivra. Je viens de perdre le capitaine de ma Ravenwing, et j'ai cru comprendre qu'il était temps de se remettre en chasse de Cypher? »
-« Très bien », souffla Azraël, « J'ai besoin de vos hommes. Frère Henri est à vous. Mais je garde Suetonius. Mais je veux votre Ravenwing en position autour de Polth. »
-« Votre centre de recrutement ne tombera pas aux mains des orks, Seigneur. Gardez Suetonius, cet homme a toujours eu plus de prudence que de raison. »
Azrael frémit sous l'insulte mais se retint. Il avait besoin de subordonnés de la trempe d'Hannibal.

Frère Henri referma son vox longue portée. Souriant, il plaça l'appareil sur la coque, et dix minutes plus tard, l'emblème à ailes blanches fût remplacé par l'aile noire de l'absolution. Hannibal avait réussi!
-« Et Castellian, j'ai ton gars! » beugla la Langue.
-« Formidable », s'écria l'astartes, « Portez le dans l'infirmerie du Thunderhawk. »
- «Et, euh », hésita la Langue, « j'ai bien bossé non? »
-« Tu as raison, mon ami, pour la peine, je vais sauver ta planète des orks! »
La Langue resta coit, le marine tourna les talons et fit décoller son vaisseau, qui ne fût plus bientôt qu'un point dans la nuit. La Langue regardait le point lumineux en fulminant, celui qui croyait être son frère partant comme ça ...
Soudait la lueur vacilla, puis le point tomba comme une mouche stoppée en plein vol. La roquette avait atteint sa cible, comme à son habitude Danl'ku était aux anges.
-« Un vaisso à pillé pour' vou mébouz. »
Henri se retrouva au milieu de la jungle de Polth, avec le corps inerte de suetonius dans les bras. Allait-il fuir comme il le faisait si souvent face au danger ou faire barrière de son corps pour tenter de sauver son capitaine adoré ??
Langue de tueur jubilait... Il avait éclaté de rire en montrant l'insecte tomber du doigt... « Sacré Castelian, il a jamais sû choisir ses amis... ni ses dieux... »
-« Crack, tu descends au sous-niveau 45 de la ruche et tu m'ramènes tout le gang au grand complet... Armés jusqu'aux dents... Prenez aussi des armes lourdes et de quoi pièger, on part chasser l' homme... »
La langue se tourna vers un autre lascard ... « Toi Romero, tu files chercher l'aide d'autres gangs... Vois avec ceux qui nous doivent du pognon… Il est grand temps de rappeler à ce cher frère Henry, comme il se fait nommer, les lois des gangs de Polth.... L'appareil est tombé dans les jungles acides.... C'est parti les chiens de guerre... »

Code Transmission confidentiel / Adeptus Astartes / Dark Angels / Priorité orange /
Du techmarine Tiberius au capitaine Fargas de la 5° compagnie
++ Frère capitaine il semblerait d’après nos archives qu’à chaque fois que l’on trouve des Genestealers sur une planète elle est la cible d’une attaque Tyranide dans les semaines qui suivent. ++
++ Donc vous devriez être confronté à une flotte ruche bientôt ++
++ Suite à un problème relevant du cercle intérieur l’ensemble les sept principaux chapitres sont en conclave, ce qui implique que actuellement nous avons les forces nécessaires pour repousser une flotte ruche ++
++ Mes prières vous accompagnent, bonne chance ++

L’être biomécanique avait faim, cela faisait longtemps qu’il errait dans les ombres du warp, déchirant la trame de l’univers en hurlant sa détresse psychique à chaque fois qu’une partie de lui-même mourrait sur une planète lointaine…
Le goût du sang lui est rapporté par deux des égarés, l’énorme vaisseau frémit et entre en communion psychique avec le reste de la flotte ruche. Dans un ensemble parfait, tous les vaisseaux suivirent le vaisseau mère qui changea de direction dans le warp, l’écran psychique pulvérise toutes les entités du warp qui tentent de s’opposer à ce changement brutal dans la structure locale de leur univers. Sans gêne aucune, le vaisseau accélère encore, flottant sur une vague d’énergie, emportant dans ses flancs des dizaines de milliers de cocons contenant l’élite de ses
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
boublik
Tu ne sais pas qui je suis ?
avatar

Nombre de messages : 1335
Age : 45
Localisation : ça dépend du vent...
Date d'inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: l'histoire sans fin I   Dim 14 Fév 2010 - 11:58

guerriers.
Ils avaient trouvé un monde plein de vie. La vague sombre qui obscurcissait le warp aux alentours de la flotte s’épaissit encore, puisant dans ses dernières forces, le vaisseau ruche émet le signal de l’attaque tout en suivant le fil ténu qui le mène vers la curée…

Au pied de la tour des anges, les terminators des Anges de Justice condamnent les portes de la salle du Conclave, une escouade au complet se positionne devant chacune des vingt entrées. Il est dit dans les archives de la légion que lors de l’avènement du code astartes, la légion fût scindée en vingt chapitres, aujourd’hui ils ne sont que sept présents sur le Roc. Le Conclave est composé des Maîtres de chapitre, de leur Maître archiviste et de leur Maître chapelain.
Dix-huit membres du cercle intérieur attendaient qu’Hannibal s’exprime sur son comportement étrange et les éclaire un peu sur frère Henri, déserteur du premier chapitre pour rejoindre le second…
Hannibal était en colère, Azrael avait convoqué le Conclave pour haute trahison. Mais il ne pouvait pas le montrer, pas devant sept Maîtres archivistes et surtout pas devant Ceux qui regardent dans les Ténèbres. En tant que porteur du Livre de la Redemption, Ezekiel s’approche d’Hannibal et dit doucement.
-« Je sens ta colère, elle n’est pas de mise en ce lieu, pas au milieu de tes frères d’armes. »
Le Conclave s’est réuni pour statuer sur le sort de frère Henri, sur lequel pèse le crime de désertion et de compromission avec l’ennemi, la parole est à frère Hannibal Maître du chapitre des Angels of Absolution. »
-« Frère Henri a demandé ma protection, c’est un très bon capitaine et vos accusations Grand Maître Azrael ne sont pas fondées, je demande l’annulation de toutes les charges qui pèsent sur lui. »
Ezekiel jette un regard vers l’archiviste des Angels of Absolution, ce dernier baisse le regard dans un signe d’incompréhension.
-« La parole est à l’accusation »
Azrael se lève et se positionne devant Hannibal, il est escorté par Ceux qui regardent dans les Ténèbres.
-« Maître Hanniba, quand bien même ce serait vous qui auriez commis de tel actes, je demanderais les mêmes mesures, quelque soit le prix à payer, l’honneur et la fidélité envers le cercle est indéfectible. Le Conclave va voter maintenant pour le jugement du capitaine Henri pour les crimes dont il est accusé. »
Le vote a lieu à main levée, Ezekiel reprend la parole :
-« Ceux qui sont pour le jugement devant Ceux qui regardent dans les Ténèbres votent »
A part Hannibal et Azrael qui ne votent pas, l’ensemble des membres du cercle vote pour…

.... Le nob Bolkk, chef incontesté des kasseurs de tanks du klan, remonta toute la colonne des orks en buggy et s'adressa au grand Melvor Shtrakka qui frimait en haut de son chariot de guerre...
-« Boss boss, Y'a und'mé boyz ka dépoté un vaisso de l'unpériom ki s'barré ... »
Le big boss gronda de satisfaction... « HA la bonn' journé... Envoi cink eskouades de kommandos pour ratissé c'vaisso... Ki ramène du matos et touc'ki peuvent trouvé... »
... Les Blakbones doggz ont maintenant couvert la distance les séparant de la capitale de Polth... Ils ont débarqué le matériel lourd et c'est une armée bien équipée qui se présente aux portes de la ville.... Une armée à laquelle se sont rattachés les milliers d'orks qui grouillent dans les jungles de cette planète... Les quelques compagnies de la garde impériale et les milices locales ont organisé une défense honorable à leur yeux... Polth va vivre une de ses plus longues nuits...
Soudain, un char gigantesque de type Fracassor déboule dans la plaine... Juché au sommet, Shtrakka comtemple son armée fièrement... Et donne l'ordre de l'assaut... « RASER MOI C'TA'D'MERDE... »
Il est 22h lorsque les premiers tirs de Basilisk volés secouent la ligne de défense impériale, suivis par un bombardement violent de centaines d'obusiers lobbas maniés par des grots... Les tranchées sont ainsi pilonnées pendant une trentaine de minutes sans interruption... Des centaines de gardes trouvent la mort dans les premières minutes de l'attaque... Quelques tentatives pour décourager les orks échouent les unes aprés les autres... Les canons et lance missiles impériaux sont rapidement mis hors d'usage par le bombardement ork... Une sortie de la cavalerie de tallarn finit dans un déluge de feu...
Les troupes de boyz se sont mises en marche... A quelques mètres de la ligne impériale, le bombardement cesse... Waaaaaagghh, des milliers de gorges hurlent le même cri dément... Le vacarme est tel que de nombreux gardes quittent la ligne pour trouver refuge dans la cité... Les orks plongent dans le réseau de tranchées...C'est la boucherie qui commence...
A 23h27, les tranchées sont en flammes, et les derniers défenseurs de la ville ont rejoint les murs... Le pilonnage de la cité reprend de plus belle, le kanon frakassor fait à lui seul des dégats considérables...
-« P'tain cé tro kool c'te planète, lé zom' y zon raison, on's'marr' bien ici... »
A 00h59 , de nombreuses escouades de chokboyz passent le mur d'adamantium et ouvrent la porte principale après un combat mémorable contre les troupes de chocs impériales...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
boublik
Tu ne sais pas qui je suis ?
avatar

Nombre de messages : 1335
Age : 45
Localisation : ça dépend du vent...
Date d'inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: l'histoire sans fin I   Dim 14 Fév 2010 - 11:59

01h46: « Colonel Von Plakett, les orks sont partout...Nous ne tenons plus qu'une partie infime de la ville... »
Le colonel sait déjà qu'ils ne pourront rien faire mais prie pour l'arrivée des astartes...
-« Nous devons tenir le palais du gouverneur coûte que coûte.. Pourquoi les gangs n'entrent 'ils pas en action... Ils sont des milliers à pouvoir se battre... »
-« Il semblerait, colonel, que les principaux gangs aient quitté la ville en fin d'après midi... »

...Au sommet d'une crête lointaine, Langue de tueur observe l'attaque ork avec des jumelles nocturnes...
-« Ce fumier de Castelian promet de nous sauver des orks... Il a l'honneur d'une chienne de basse fosse... Je vous promet qu'il va prendre cher quand on va l'choper.... »
Au loin, la ville résonne de centaines d'explosions et du fracas de la guerre...

2h15 : La dernière poche de résistance impériale est installée au second étage de l'aile droite du palais du gouverneur... Ne restent plus que le colonel von plakett, Eearn Hilude et quelques gardes fidèles... Partout ailleurs, la milice a cessé le combat et la ville est livrée aux pattes des orks... Un saccage en règle commence...
2h37: C'est Melvor Shtrakka lui même qui pénètre dans le dernier bureau où se terre Le colonel de la garde
-« Salu morbak, t'a rien dans l'sak... » fûrent les dernières paroles qu'entendirent Von plakett? Sa tête éclata comme un fruit trop mûre entre les griffes énergétiques du big boss...
-« Boss, y'en a un aut' ki s'plank lad'sous » Nob Ragul tira Earn Hilude par un pied et le leva ... Le gouverneur était couvert d'urine...
-« y va m'fair une belle bannière cuil-a...»
Quelques instants plus tard, Earn terminait tranquillement ses jours empalé par l'anus sur un pieu accroché à la méga armure du big boss... « Elle est pa belle ma nouvel'ban...Mouarf mouarf mouarf... »
La mise à sac de la capitale dure le reste de la nuit... Tout y passe...
A 8h35, la colonne d'ork quitte un désert de cendres... Le boss, ivre comme une cantine, rêve de conquêtes...
-« D'abord vend' touss cé esklav' sur Tortugg 47 pis aprè on attak tous'ki bouge... »
A environ, 10h les escouades de kommandos reviennent du thunderhawk qu'ils ont trouvé désert avec le matos trouvé à bord...
A 14h, Le Grogrobigkiboumdézétoil' décolle dans un vacarme abrutissant... Le klan des Doggz quitte la planète ...
Shtrakka en profite pour aller cuver les excès de la nuit... Earn hilude vient seulement de mourir...
2 heures plus tard, Le vaisseau ork est en vitesse lumière vers Tortugg'47...

Le sergent Kalmar des Kraken shadows avait rejoint son gradé et les escouades de poulpes qui étaient venus le chercher suite au mystérieux accord avec les space wolfs... Bien sûr, il ne dit rien à personne au sujet des trois semaines passées à se terrer dans les immondices malsains d'un temple dédié à Nurgle... Il ne dit rien non plus à propos des débuts de tentacules visqueux qui poussaient à divers endroits de son corps....

-«Très bien, Grand Maitre, je me plis à la décision du conseil, à votre charge de ramener frère Henri devant ceux qui regardent dans les ténèbres. » La voix d'Hannibal contenait une grande lassitude.
Son regard s'attarda sur Gorghor Bass, Grand Maitre des Angels of Vengance, un fanatique absolu, et il soupira.
-« Ecoutez ceci, cependant. Combien d'hommes sont réunis pour ce conclave? Combien de ressources impériales avez vous réuni pour juger de la vie d'un seul homme? Combien d'humains sont morts par la faute de ce conclave? Quel que soit la valeur de frère Henri, il ne mérite certainement pas toute cette attention. Mes hommes sont attendus ailleurs, une vague d'hérésie sévit dans mon secteur qui réclame mon attention.
-« Prenez garde à ne pas abrégez son procès, car il se pourrait qu'au prochain conclave, vous ne soyez plus que six. »
A ces mots, Hannibal tourna les talons et claqua la porte.

Peu après, Ezekiel recevait ce message psychique du maitre Archiviste de l'absolution :
"Prenez garde à servir l'empereur d'abord."





Communication impériale - code rouge vermillon
droit d'accès psi delta capa deux - code la poule est dans le prés
-« Les astropates du secteur annoncent un effondrement brutal du fanal de notre très cher empereur..... tout voyage dans l'immatérium conduirait à des translations mithotiques d'ordre mistral gagnant dans tout le secteur et .... »
-« Bon dis grosse lopette tu traduis ou je te casse les pattes arrières.. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
boublik
Tu ne sais pas qui je suis ?
avatar

Nombre de messages : 1335
Age : 45
Localisation : ça dépend du vent...
Date d'inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: l'histoire sans fin I   Dim 14 Fév 2010 - 12:00

-« Euh ben voyager dans le warp dans le secteur donnera des résultats inattendus en terme de destination et d'état de ses passagers. »
-« Ben voilà tu vois quand tu veux. opérateur surveille toutes sorties du warp dans le secteur on pourrait repartir en chasse............. eh toi l'astropate pars pas si vite....... oh pis non reste de dos ça me va. »
-« Arrrrrrg j'ai mal »

Frère Henri abattit son vingt deuxième gangeur, et étripa son quatorzième. Nul doute qu'ils possédaient des talents certain de pisteurs. Et langue de tueur était obstiné. Son servo crâne lui renvoyait les images du sac de la capitale, il en aurait vomi s'il en avait eu le temps. Curieusement, les orks ne s'étaient pas attardés sur la planète et s'étaient contentés de cette ruche, alors qu'une dizaine d'autres étaient encore debout. Il est vrai qu'ils n'étaient pas si nombreux, il maudit le nom de son ancien chapitre qui n'avait rien fait pour éviter ca, alors qu'un de leur croiseur était en orbite. Tout en réflechissant, il tira un bolt dans un crâne. Il voulut en abattre un autre mais son bolter cliqueta inutilement. Pestant, il le jeta en travers de son épaule et bondit les deux pieds en avant sur le torse de son adversaire. Il fit une pause et examina son auspex. pas un gangeur à moins de deux cent mètres.
Il remit Suetonius en travers de son épaule, et reprit sa route. L'ex TBab gémit mais ne reprit toujours pas conscience.
Exultant, frère Henri arriva enfin à la piste de ses souvenirs. Il la longea à travers la jungle, vers la prochaine ruche.
La Langue vit une fougère bouger, et de rage, lâcha une rafale de laser. Deux corps s'effondrèrent.
-« Bordel, la Langue, on t'a suivi parceque tu nous as promis l'armure du marine. Si tu commences à dezinguer mes mecs, ca va pas le faire », persifla le Hurleur.
-« La ferme », répondit la Langue, « tes mecs se font saigner par cette bouze. Y saigneraient pas un goret attaché. »
Le Hurleur leva son automatique et la Langue son radiant. Mais aucun n'eu le temps de faire feu. Silencieusement, le Lictor empala le Hurleur d'un cliquètement chitineux, et suça sa cervelle. Il se tourna vers la Langue, qui resta totalement immobile. S'il avait eu des lèvres, le lictor aurait sourit, la Langue l'aurait juré.

The one
Mille incarnations et mille vies...... A chaque fois, des souvenirs partiels et des réalités qui se mélangent ..... avait il vraiment été cet enfant, cette femme dans un palais impérial, cette fougère rouge sur une planète improbable?????
Aujourd'hui, il était un jeune homme sur une piste dans cette jungle maudite. pour la troisième fois son oncle lui refusait l'entrée dans l'académie de pilote sous prétexte qu'il avait besoin de lui à la ferme. Si l'univers avait un centre, il était dans l'endroit le plus éloigné. Armé de son sabre, il se promit que le premier qui passerait par là gouterait à sa lame.

communication impé......
-« Ta gueule ou sinon.... »
-« Oui bon ben apparemment, un vaisseau ork a été dévié de son objectif premier (il semble que c'était Tortugg'47)
Il vient d'apparaitre dans le système des cavaliers de la marche........ »
-« Ok, tous à vos postes, on se translate vers ce système et fissa »

.....Un bruit, à l'orée d'un nouveau sentier, attira l'attention de frère Henri. Ce qu'il voyait le figea net. Il laissa tomber sans précautions aucune T.Bab, qui se vautra misérablement dans la bouse d'une espèce locale, qui s'apparentait aux fameux ragondins géants de Solognac. Ce fut un mélange de peur vicérale, en témoignait l'odeur de fiante qui émanait maintenant de sa personne et d'admiration, vue sa bouche bée et la petite larme coulant le long de sa joue.
Une apparition irréelle venait de se produire au milieu de cette jungle... si chaude... si humide..
-« Mon empereur... » larmoya Henri, qui resta tétanisé et laissant T.bab dans sa merde.
Ce qui le figea de la sorte était l'apparition, dans toutes son opulence de charme, de grâce et de désirs d'un prince démon ailé, aux ordres visiblement de sa sainteté Slaaneshhhhhhhh!
La bouche empourprée de glossy glossy du fameux PD ailé éructa des mots que seul son destinataire pouvait comprendre: -« Tu l'as vu mon gros cactus... »
-« Il parait que les darks ont la langue bien pendue... J'espère pour toi qu'elle est tout aussi tannée que le cul de ton faux empereur! » susurra Angela Kissinger Karotesec... et oui! tel était le nom du Pd...
Cette réflexion laissa songeur Henri, qui dans un geste qu'il considéra totalement inapproprié par la suite, se passa la langue sur ses fines lèvres... Ce qui ne tarda pas à faire brandir son cactus à Angela.
-« Rangez bien votre égo! ainsi que vos ridicules médailles en mousse! Est ce un souvenir d'enfance? »
-« Un moment agréable sûrement de votre passé. Je suis sûr que sous vos petits noms d'identification du forum impérial elles y figurent... Je vous connais bien les Darks, nous partageons le même amour d'admiration devant l'image de nos corps nus et huilés, devant un miroir le soir au crépuscule... quand tout le monde s'enc... »
-« NONNNNNNNNNN! » beugla Henri, qui amadoué par le doux son maternel de la voix d'Angela ne vit pas le
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: l'histoire sans fin I   

Revenir en haut Aller en bas
 
l'histoire sans fin I
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'histoire sans faim
» L'histoire sans fin
» [JEU] L'histoire sans fin ...
» Playset L'Histoire sans fin: La boîte
» Histoire sans fin, une phrase ou un mot par personne.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jeux de Figurines en Région Centre, voir plus loin... :: Modélisme / WIP / Rapports de bataille-
Sauter vers: